CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DRAGOBRATH
Scripture of the Woods [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 50.40 - Style : Black
Informations :
Interview :
Contact label : http://stygiancrypt.cjb.net/
Contact groupe : http://dragobrath.musica.mustdie.ru
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 octobre 2006 - Chroniqueur : APOCRYPHE
 

Dragobrath, voila un nom bien obscur pour un groupe qui l’est tout autant. En effet je n’avais jamais entendu parler de ce groupe auparavant, mais il faut dire que je m’y connais guère en groupe de black métal même si je ne rechigne absolument pas à me pencher sur quelques groupes du genre qui valent le coup d’œil.
Et bien il se trouve que Dragobrath fait parti de ceux-ci. Il y a longtemps que je n’avais écouté de si bon black métal ! Je crois que ça remonte à "Redemption Process" de Anorexia Nervosa (RIP), un album que j’ai littéralement dévoré !

Mais parlons plutôt de cet opus intitulé "Scripture of the Woods" que nous a concocté Dragobrath.
Tout commence par une intro courte mais inquiétante, qui nous plonge tout de suite dans une ambiance sombre et maléfique. C’est après les 20 petites secondes de l’intro que raisonnent les premières notes de "Scripture of the Woods" qui nous happe tel la faucheuse en quête d’âmes perdues. Ce vocabulaire mortuaire n’est pas un effet de style de ma part afin de rendre ce texte plus attrayant, non, car c’est bien ce que l’on ressent à l’écoute des différents morceaux de cet album. En effet il se dégage du black métal de Dragobrath quelque chose de mystique. Les riffs de guitares y sont pour beaucoup dans ce ressentit. Typiquement black mais également tellement juste dans l’atmosphère diabolique du groupe, atmosphère qui aura bien vite fait de nous submerger, nous plongeant dans un univers infernal pour nous en laisser sortir que 50 minutes plus tard, lors de l’instinction de la dernière note de "Transylvanian Hunger".
Ainsi les 8 titres défilent à une vitesse faramineuse, pas qu’ils soientt court (le plus court dure tout de même 5 minutes et certains vont avoisiner la dizaine), mais on est tellement pris dans l’ambiance du groupe qu’on ne voit pas le temps passer. Inutile de vous dire que ceci constitue le gros plus de ce "Scripture of the Woods".
Et que dire du chant ? Il nous donne l’impression d’être hurlé à l’intérieur d’une église, avec beaucoup d’écho, ce qui rajoute encore un peu à toute l’atmosphère mystique du groupe.

Mais il y a malgré tout quelques petites chose à redire, comme part exemple le fait que la batterie est sous mixé par rapport aux guitares, qui ont vraiment la part belle dans toutes les chansons, peut être même un peu trop belles puisque finalement on entend quelles. Dommage puisque quand on tend l’oreille on remarque avec surprise que le batteur assure toute ses parties, que ça soit les blast ultra rapide ou les grosses parties de double plus death.

Néanmoins, c’est un détail qui peut être occulté car je pense qu’avec ce cd, ce n’est pas vraiment la technique qu’il faut regarder. Oublions nos réflexions si cartésiennes et laissons nous tout simplement porter par la musique de Dragobrath. Je vous promet un voyage au cœur de l’enfer duquel vous aurez du mal à vous remettre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut