CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine COLDWORKER
The contaminated void [ 2006 ]
(Durée : 39.44)
Style : Brutal-death / Grind
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.relapse.com
Contact groupe : http://www.coldworker.com http://www.myspace.com/coldworker
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 décembre 2006 - Chroniqueur : GOHR
 

Anders Jaokbson l’ex batteur de Nasum, qui souvenons-nous avait disparu en même temps que le chanteur du groupe Mieszko Talarczyk il y a de cela deux ans, revient en cette fin 2006 avec son nouveau groupe Coldworker. Anders Joakbson pratique dorénavant avec Coldworker un Brutal-death implacable qui néanmoins laisse entrevoir les racines Grind passées.

L’atout premier de cet album reste la production monstrueuse de celui-ci qui donne réellement l’impression d’avoir un mur face à soi. Le mixage met à l’honneur la batterie technique et violente qui soutient des riffs lourds, confrontés à des riffs plus Thrash et à des accélérations soudaines propres au Death-métal. Les guitares proposent des soli barrés à la Morbid Angel comme dans l’excellent « D.E.A.D ». Les morceaux reposent surtout sur l’alternance des incessants breaks blastés et des breaks mid-tempo, il faut ajouter que la moyenne des quatorze titres n’excède que rarement les deux minutes trente ; Coldworker cherche à être « rentre-dedans » et y arrive à la perfection. Certes, si tout les morceaux ne se détachent pas forcement ils ont tous la qualité (et c’est rare) d’être très accrocheurs. Ce côté catchy n’est pas dû au hasard, mais une fois de plus au mixage qui laisse une place importante au groove et à la basse comme le souligne le morceau « Return to Ashes ». Ce morceau est indéniablement l’un des meilleurs titres de l’album et est paradoxalement le plus simple dans sa structure. Un autre élément important est le chant, qui est une voix gutturale assez classique, quoique le hurleur ait ici un débit rapide et bien rythmé. Ce chant a donc la capacité de produire des lignes accrocheuses mais sans la moindre once de mélodie, bref une fois de plus est transcrit le désir du groupe d’être brutal.

Vous l’aurez compris, « le Travailleur Froid » ne fait pas dans la finesse. Coldworker est là pour montrer que même si Nasum n’existe plus le métal extrême perdurera encore longtemps. Les amateurs de Death-métal seront sûrement dans la grande majorité comblés par The Contaminated Void. Espérons que le groupe fasse vite à nouveau reparler de lui.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
COLDWORKER - Rotting Paradise COLDWORKER - Doomsayer's call

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR