CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KHLYST
Chaos is my name [ 2006 ]
(Durée : 34.74)
Style : Post Black Doom Drone
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.hydrahead.com/
Contact groupe : http://www.plotkinworks.com/currentactions/index.html
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 janvier 2007 - Chroniqueur :
 

Alors voici le moment qui fait mal et oui il va me falloir chroniquer Khlyst, groupe de James Plotkin (Khanate, O.L.D., Regurgitation, Atomsmasher, Scorn (US))
J’ai tout d’abord cru que c’était une blague et qu’Avalon m’avait envoyé le cd pour rire, mais non c’est du sérieux.
L’approche pour cet album est un peu spéciale, on pourrait parler ici d’art et oui.
Alors je sais que l’auditeur lambda trouvera cela d’une nullité incroyable mais certains crierons à l’avant gardisme geniallisime comme lorsque certains critiques et amateurs trouvent à une toile une signification à laquelle on aurait pas pensé même avec beaucoup d’imagination (comment ça pour se la jouer). La on a du mal à imaginer que c’est de la musique, l’art abstrait est à part et ne convient qu’aux initiés, c’est pareil pour Khlyst. Je dois dire que dans ce cas, ça ne me dérange absolument pas de ne pas en être un d’ailleurs.

Nous avons donc affaire attention ………à du Post Black Doom Drone Avant Gardiste (et voila ils se marrent) Ambiant répétitif (chiant ? ohhhhh!), c’est d’ailleurs le problème, c’est toujours pareil.
Mais commençons par le début, déjà la production est inexistante, le micro a été placé à l’entrée d’une grotte pour avoir un son pareil, mais bon ça encore on est habitué avec certains groupes de Black.
Au niveau instrumental, c’est un bien grand mot d’ailleurs, la voix est forcée et moche, la guitare ou la basse on ne sait pas bien, est le pire, une guitare biniou sur vitaminé à la disto extrême avec du vibrato à outrance qui fait sonner le tout très désaccordé, mais par rapport à quoi me direz vous. Et le must est tout de même ce riff horrible qui revient tout le temps à chaque morceau, particulièrement atroce et mal joué. Vous pouvez envoyer vos riffs à Khlyst pour le prochain album. Pour celui ci c’est le petit Matthias 4 ans qui avait gagné le concours.

La batterie, quand elle est là fait tout le temps la même chose, des espèces de breaks évidemment pas bien joués du tout, comme les autres instruments me direz vous, dans lesquels on entend même les baguettes s’entrechoquer.
Evidement si c’est bien joué où est l’intérêt? Khlyst se place typiquement dans ce que certains éléments dans la scène prônent, le fait de ne pas savoir jouer correctement de son instrument pour faire plus 'True'. C’est sur qu’on ne va pas faire avancer la scène comme ça. La preuve cela permet à des disques comme celui-ci de sortir alors que tant de groupes intéressants ne le sont pas. Décidément le monde du métal est parfois incompréhensible.
C’est dommage certains éléments ambiants sont sympathiques mais c’est trop peu pour relever le tout qui est plus risible que malsain et oppressant, à conseiller pour se fendre la poire dans une soirée d’ailleurs, j’ai testé. Le titre de l’album a le bénéfice d’être approprié, c’est le chaos dans le sens propre du terme.

Il y a assez de projets ambiants intéressants et vraiment recherchés pour ne pas s’arrêter sur un album pareil, mais au moins Khlyst nous montre que l’on peut faire un album avec deux seaux et une canne à pêche. Tout simplement pour moi, le pire truc que j’ai écouté.

Ah et par pitié arrêtez l’avant-gardisme.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR