CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BOKOR
Anomia 1 [ 2007 ]
(Durée : 44.28)
Style : Rock progressif / métal atmo
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.scarletrecords.it
Contact groupe : http://www.bokor.se http://www. www.myspace.com/bokorband
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 février 2007 - Chroniqueur :
 

« We play what we feel like », voilà ce qu’on peut lire dans la biographie du groupe de métal Bokor. Et quand on écoute "Anomia 1", premier album du combo suédois, on ressent vraiment cette liberté créatrice.

"Anomia 1" est une véritable bouffée d’air frais. Son métal aérien aux touches très orientales, a quelque chose de personnel, de singulier. Avec son instrumental typé et un chant empli d’émotion, Bokor séduit et réussi à imposer son univers, riche et plein de surprises.
Lorsque qu’on écoute par exemple « The sermons and dreams of John Duncan Thunstall », premier titre de "Anomia 1", on débute avec un titre plutôt stoner. Le son est boueux, la rythmique grasse et pourtant plus on avance dans la chanson moins on perçoit ses influences. Le groupe s’éloigne vers quelque chose de plus atmosphérique avec des sonorités qu’ont aurait pu retrouver dans System of a down. Puis au fil des chansons, on s’enfonce dans ce créneau, avec des passages parfois jazzy, d’autres plus métal mais toujours cette omniprésence de sonorités orientales.
Bokor s’approche au final plus du rock progressif que des musiques extrêmes, avec cependant un son puissant qui ne trompe pas sur les influences premières du groupe.
Le combo suédois utilise également pas mal d’effet de guitares, rajoute des percussions et des samples, ça et là, de façon discrète. Cela apporte vraiment un plus à sa musique.

L’album est dans sa structure proche des anciens disques de heavy métal avec des chansons peu nombreuses mais longues. Les 45 minutes de musique de "Anomia 1" sont en effet divisées en seulement six titres, qui font au minimum cinq minutes chacun. Cela permet au groupe d’exploiter tous les possibles et imaginables, de s’enfoncer loin dans ses expérimentations.

Seul point noir au tableau, l’utilisation parfois inutile de chant crié. Il est déjà très peu présent sur l’album, le groupe aurait eu tout intérêt à bien le placer. A noter également certaines transitions maladroites, qui sont heureusement très vite effacées par la qualité des chansons.

En conclusion, un premier jet réussi pour Bokor. Sa musique ne se confond pas dans la multitude de disques qui sort chaque année, il se pourrait donc que ce groupe fasse parler de lui très prochainement.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR