CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DAMNATION ARMY
Tyrant [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 39.71 - Style : Black'n roll Mélodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.mascotrecords.com
Contact groupe : http://www.damnationarmy.cjb.net http://www.myspace.com/damnationarmyswe
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 février 2007 - Chroniqueur :
 

Apres un album précédent assez mauvais ou du moins pour lequel je n’aurais pas dépensé un sous, il y avait de quoi avoir peur avec ce nouvel opus de « Damnation Army ». A la vue de la pochette de « Tyrant », deuxième album du suédois, un petit rictus est apparu sur mes lèvres, car le sieur « Thomas Nyholm » à une conception esthétique en terme d’artwork assez étonnante et qui m’échappe, la pochette le représentant avec des ailes est assez ridicule, mais toutefois bien réalisée.

Laissons le coté visuel et entrons dans le vif du sujet, la musique. Et bien là contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, c’est aussi surprenant que le visuel, mais dans le bon sens du terme. « Thomas Nyholm » a su changer de créneau et évoluer (progresser) pour proposer quelque chose de carrément excellent, sans être révolutionnaire. Passé le premier morceau « To Deaths Arms » qui n’est pas forcement représentatif du style du reste de l’album, la musique se révèle être du black'n roll fortement typé « Satyricon » période « Volcano ». Ça groove grave, les rythmique purement rock'n roll aidés des structures simples, couplet/refrain permettent une écoute des plus aisés et nous font rapidement secouer la tête. Les parties lentes sont répétitives, limites hypnotiques comme les affectionnent « Satyr ».
Mais ce n’est pas seulement Black'n roll, la touche suédoise est bien là et on s’en rend compte au fil de l’écoute. « Satyricon » n’est pas la seule grosse influence de « Nyholm », on a affaire un coté mélodique assez poussé et une touche très « Dissection » surtout sur les arrangements.

Le morceau « Embodiment of destruction » est une ode à « John Nödtveidt», avec son intro et ses riffs Black/Death suédois ultra Dissectionien et que c’est bon, sur les lead ça transpire le « Storm to the light bane ». La voix Black à une sonorité norvégienne avec une reverbe très « Dissection » elle aussi.
L’album alterne au final, mid tempo, grosses envolés mélodiques et riffs bien groovy.
Les parties mid tempo posent l’ambiance d’une bien belle façon et ont une sonorité qui fait énormément penser à « Katatonia ». Les rythmiques palm mutés et lourdes sur lesquels se greffent des lead mélodiques auraient pu être réalisés par Sieur « Blackheim » lui même.

« Nyholm » est tout seul à la barre du navire « Damnation Army », c’est lui qui exécute tous les instruments et il le fait plutôt bien, on ne pense pas à un one man band à l’écoute. La prod elle, a été réalisée par « Tore Stjerna» au Necromorbus (Watain, Corpus Christii, Funeral Mist….) et on reconnait la qualité de son travail, car le son est vraiment très bon et puissant.

Une bonne signature pour Mascott Records, cet album mérite de vous y attarder, surtout si vous aimez les groupes cités plus haut. « Thomas Nyholm » à réussi a nous bluffer sur ce coup là, 40 minutes de plaisir.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut