CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ONSLAUGHT
Killing Peace [ 2007 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine - Durée : 44.11 - Style : Thrash Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.candlelightrecords.co.uk
Contact groupe : http://www.onslaughtfromhell.com http://www.myspace.com/onslaughtuk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 février 2007 - Chroniqueur : SAVINI
 

On croyait avoir fait le tour de toutes les reformations des groupes de Thrash des 80ies ayant disparu de la circulation au cours des années 90. Mais c'était sans compter sur les anglais d'Onslaught (eh oui, on peut aussi faire du Thrash au royaume de la perfide albion!) dont le dernier album remonte quand même aujourd'hui à presque 20 ans (1989)...

Onslaught revient donc en ce début d'année, dopé par le retour triomphant d'Exodus et consorts, et ajoute à son Thrash malsain, sataniste et surtout hyper américanisé une production moderne en béton armé signée Andy Sneap (célèbre producteur qui a produit récemment, entre autres, le dernier Exodus «Shovel Headed Kill Machine»). On sent bien d'ailleurs qu'Onslaught a particulièrement apprécié cet album puisqu'on retrouve quelques similitudes entre les deux skeuds. Au delà de la prod caractéristique du bonhomme (notamment au niveau de la batterie ultra triggée), certains passages ne sont pas sans rappeler la dernier boucherie de Gary Holtz et de ses acolytes (notamment un titre comme Deathamphetamine qui est pas mal pillé par les anglais). Cela n'a de toute manière rien d'étonnant puisqu'Onslaught, groupe de troisième catégorie qui n'a jamais bénéficié d'un son aussi carré, a toujours été un peu (voire même beaucoup) un croisement entre Exodus, Overkill (surtout pour le chant assez nasillard de Sy Keeler) et Slayer.
L'influence de Slayer, extrêmement évidente pour ne pas dire plus sur des titres comme «Destroyer Of Worlds» ou «Twisted Jesus», se retrouve notamment dans les passages les plus lourds et malsains que l'on croirait tout droit sortis de «Season...»

Ce Killing Peace au titre plus qu'évocateur vous saute littéralement à la gueule dès le début avec un enchaînement de fou furieux «Burn», «Killing Peace», «Destroyer Of Worlds» et la pression ne retombe jamais par la suite. Le seul défaut de cet album est que l'on pense trop souvent, et de manière trop nette, aux trois groupes précités mais si on arrive à faire abstraction de ce manque d'originalité et d'ambition flagrants (parcequ'il faut bien reconnaître que ces anglais n'ont pas spécialement vocation à faire «bouger» la scène Metal), il faut se rendre à l'évidence: ce «Killing Peace» est largement supérieur à tout ce qu'a pu sortir -à mon grand regret- un groupe comme Overkill depuis «From The Underground and Below», voire même depuis «The Killing Kind».





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ONSLAUGHT - live damnation ONSLAUGHT - Sounds Of Violence ONSLAUGHT - VI


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut