CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SEE YOU NEXT TUESDAY
Parasite [ 2007 ]
(Durée : 18.51)
Style : Grind
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.ferretstyle.com
Contact groupe : http://www.seeyount.com http://www.myspace.com/seeyounexttuesday
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 mai 2007 - Chroniqueur :
 

Parti d’une blague, See you next Tuesday (Synt) est un groupe, qui, comme beaucoup de combos de grind, ne pensait faire rire qu’eux. Après avoir compris qu’ils « pouvaient écrire des chansons bien », nos joyeux lurons se sont lancés, tête la première, dans le monde merveilleux des musiques extrêmes. "Parasite" est leur premier effort.

Une forte propension à ne faire que des blagues, un nom à coucher dehors, une musique horripilante, nous voila fins prêts à parler de grind. Bon, résumons la situation. Les Synt font des chansons courtes qui repoussent sans cesse les limites de la violence. Ils sont anti-quelque chose, en l’occurrence anti-catholique (« huit morts, neuf si tu comptes le foetus », « Les bons chrétiens ne prennent pas leurs pieds avant le mariage ») et plus généralement complètement obsédé (« Bébé, tu me fais souhaiter avoir trois mains », « Avant de mourir, je veux baiser un poisson »…). Jusque là, rien d’exceptionnel, mais alors, qu’est ce qui fait que Synt est intéressant à écouter?
Tout simplement, son imagination délirante. En mélangeant l’intensité de Pig Destroyer et les trips musicaux de Psyopus, Les 4 « brutal dudes » du Michigan ont réussi à repousser le grind hors de ses frontières sans provoquer d’indigestion. "Parasite" est très violent tout en étant contrasté, délirant mais suffisamment droit, expérimental mais sans excès. Presque fin quand on considère la population qui baigne dans ce genre culturellement rebutant.

Avec son premier opus, Synt a réussi à donner un sens à sa folie, une belle preuve de maturité pour un groupe qui cumule moins de trois ans d’existence. Parasite est un florilège de mosh–part, de parties blastés, de rythmiques sanglantes, le groupe va dans tous les sens mais retombe toujours ses pattes. Il faut dire aussi qu’il s’est donné les moyens de son ambition. Tous les membres du combo de Michigan ont une maîtrise indécente de leurs instruments particulièrement le guitariste, Drew, qui ne doit plus savoir où donner de la tête entre ses harmoniques et son « octaver ».
A noter également que dans ses 18 minutes de nuisances sonores grind, le groupe a intercalé deux chansons plus atmosphériques, au milieu et à la fin, permettant à l’auditeur de se reposer, ou alors d’aller vomir aux toilettes.

Bon, après, il serait incohérent de dire que nos confrères américains ont tout pour plaire. On croise ça et là des parties bâclées, certaines transitions consistant à donner deux coups de caisses claires ou juste du silence. Mais c’est peu, comparé à ce qu’il nous apportent : un défouloir original.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top