CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MEHIDA
Blood & Water [ 2007 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 47.48 - Style : Heavy-métal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.napalmrecords.com/
Contact groupe : http://www.mehida.com/ http://www.myspace.com/mehida
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 août 2007 - Chroniqueur : GOHR
 

La Finlande est indéniablement une terre sur laquelle naissent beaucoup de groupes de qualité. Mehida est de ceux-ci. Sans changer les ingrédients propres à la majorité des groupes de métal progressif, le combo propose la visite d’un monde de mélodies où maintes influences se coupent en une osmose rare.

La force première du groupe vient de sa qualité à produire des mélodies extrêmement efficaces et singulières. Singulières puisque des éléments très divers rentrent en permanences en écho afin de créer une ambiance compacte et accrocheuse. Par exemple, dans le morceau « Wings of dove », des claviers sirupeux et planants sont superposés sur des lignes de guitares très lourdes créant ainsi un contraste accentuant la force mélodique. Contrairement à d’autres groupes de métal prog nos finlandais semblent vouloir éviter la tendance Speed-métal en valorisant les mid-tempos et en évitant les riffs de guitares trop complexes ainsi que les soli. Il est clair que Mehia a un côté très accessible puisque il n’y a pas vraiment de brutalité au sein de sa musique, « Blood & Water » contenant plusieurs chansons qui ont des allures de ballades électriques. Citons « Grace » qui bénéficie d’un piano intervenant sur toute sa longueur accentuant la portée mélodique. Il va donc de soit que la violence d’un morceau ne viendra pas de la saturation et de l’agressivité dans l’exécution (Mehida semble même se moquer des mauvais groupes agressifs dans l’introduction parodique de « Multitude ») mais au contraire de l’ambiance qui s’en dégage. De fait certains titres sont à l’arrivée extrêmement violents comme « Lost ones», titre qui se singularise par une légère tendance industrielle. Ce qui porte la puissance mélodique de Mehida à son paroxysme est la voix de Thomas Vikström, cet ex-Candelmass qui à également joué dans Therion à une capacité vocale absolument hors pair ce qui donne une puissance émotionnelle forte à beaucoup de titres, citons une fois de plus « Wings of Dove » et son refrain hypnotique porteur d’une énergie phénoménale.
En définitive « Blood & Water » est un bon album de Heavy prog dont les qualités essentielles sont de produire des mélodies efficaces sans sombrer dans le piège de la démonstration.
Il n’y a donc pas d’étalages techniques inutiles, le but du groupe étant clairement de construire des chansons épurées et dont l’efficacité repose dans la mélodie et l’accessibilité.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut