CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DIRGE
Wings Of Lead Over Dormant Seas [ 2007 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 61.27 - Style : Post rock / doom
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.equilibremusic.com
Contact groupe : http://www.dirge.fr/ http://www.myspace.com/blightrecords
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 septembre 2007 - Chroniqueur : AVALON
 

DIRGE est pour ceux qui - comme moi - ne les connaissent pas, un groupe français crée en 1994 à Paris. Après seulement trois albums et des changements de line up, le groupe sort « Wings Of Lead Over Dormant Seas » dans une veine plutôt doom et post rock sur le label EQUILIBRE music.
Cinq titres pour une heure de musique, on est bel et bien face à des compos plutôt longue mais attention, jamais ennuyeuses. Pourquoi un tel miracle ? Et bien le groupe arrive à nous captiver là où certains groupes doom provoquent une irrémédiable envie de bailler.

Ici les titres ne sont pas répétitifs, ce n’est pas non plus un vrai doom conventionnel, car plutôt à ranger dans un doom sludge croisé à du rock froid et industriel. Certes le tempo est lent, mais voilà, nous sommes bercés par une atmosphère riche et par de nombreux instruments : guitares saturées, basse distordue, chant soit clair soit proche du death, sonorités et bruitages indus… Dès le premier titre « Meridians » le groupe pousse le bouchon très loin et très fort. Alternances entre rock/doom, puis ambiances indus…un vrai régal. Un signe imparable pour voir si la production est bonne, c’est de monter le son et les basses : quand le mur tremble, c’est bon signe, ce qui est largement le cas ici. Parfois, le metal fait place à une musique plus calme et acoustique (« End infinite ») mais avec ce petit coté froid et clinique en arrière plan, grâce à un synthé et des samples qui prennent sur cet album une part importante mais toujours utilisés avec justesse et précision. A noter que le chant reste discret et que les effets sonores et les ambiances arrivent largement à compenser ce choix.
Il y a peu de temps j’avais chroniqué les excellent SHELS, qui proposent une musique assez similaire mais voilà : DIRGE est bel et bien français et il est parfois bon d’être chauvin et de se dire qu’en France, nous avons de très bon groupes qui rivalisent sans peine avec de bonnes formations étrangères.
Nul doute quand à la qualité de cet opus. Massif, clinique, industriel et progressif dans l’approche, bref, une rentrée qui s’annonce très prometteuse.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DIRGE - Elysian Magnetic Fields

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut