CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SINAMORE
Seven Sins A Second [ 2007 ]
(Durée : 50.06)
Style : Gothic Rock/Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.napalmrecords.com
Contact groupe : http://www.sinamore.com http://www.myspace.com/sinamore
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 septembre 2007 - Chroniqueur : ORPHANAGE
 

En 2006 sortait « A New Day », premier album de la formation finnoise Sinamore musicalement proche de la tendance Love Metal inaugurée par HIM. La comparaison, inévitable pour les auditeurs lambdas, était peut-être juste, mais pas non plus la plus exacte, puisque la musique de Sinamore était plus pêchue et emportée, peut-être aussi un peu moins mièvre quoique toujours extrêmement abordable. Singles à la pelle, refrains qui scotchent, mélancolie sublimée par de légères touches de claviers, chanteur/crooner au timbre plutôt grave et plein d’émotion, bref, recette maintes fois éprouvée qui avait plutôt bien fonctionné.

Le nouveau Sinamore tend à se rapprocher de la démarche d’un To/Die/For dans le traitement du son et des riffs de guitare, autant que dans la façon de poser la voix sur la musique et d’aborder les mélodies. Il faut aussi le dire, « Seven Sins A Second » est légèrement plus Heavy que son prédécesseur. Plus enlevé, plus épais, plus saturé. Et ça, c’est une certitude dès le premier morceau « Better Alone » qui voit ses guitares largement plus offensives et son ambiance générale bien plus dure et sèche. Sinamore n’en reste pas moins un groupe de Gothic Metal à chant masculin relativement facile d’accès. Les refrains qui tuent sont toujours de la partie, les structures de chansons assurent à l’ensemble une cohérence calibrée, les quelques breaks donnent du relief tout comme les changements de rythme salvateurs.
Puissants et accrocheurs, les refrains de « Better Alone » (que je vous conseille de télécharger gratuitement sur le site officiel du groupe) ou « The Burning Frame » offrent une véritable emphase à une atmosphère musicale renouvelée et retravaillée pour le groupe : plus sombre et plus crue, la musique de Sinamore travaille plus qu’auparavant les leads de guitare, les variations d’ambiance (début de « Silence So Loud »), les aspects déstabilisateurs de son art.

Pourtant, alors qu’il a remis certains aspects de son travail en cause, Sinamore n’a pas encore réussi à repasser totalement sa démarche en profondeur. En effet, les changements sont trop peu nombreux dans l’ensemble, tout est trop homogène, et les titres ont tendance à tous se ressembler entre eux, excepté, justement, lorsqu’ils intègrent une véritable variation (le superbe passage acoustique de « Everything Ends »). Mais la prestation très juste mais un peu monotone du vocaliste, tout comme la trop grande similarité des riffs entre eux et les mélodies qui ont tendance à se perdre dans ce Gothic/Rock Metal bouillonnant et avorté, tout cela ne joue pas vraiment en la faveur de Sinamore.

Alors si les fans de Lacrimas Profundere et To/Die/For souhaitent avoir à disposition un nouvel album bien senti, correctement appréhendé, et aux titres efficaces s’ils ne sont pas écoutés d’une traite, ils peuvent sans trop de souci tenter l’acquisition de « Seven Sins A Second ». Nul doute que le groupe, qu’on sent à l’aise et motivé, saura donner plus de nuance à son travail par la suite. Pour l’heure, le résultat est honorable.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SINAMORE - A New Day

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top