last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ETHS - Tératologie [ 2007 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
(68.50) | Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.coriace.com/
Contact groupe http://www.eths.net/ http://www.myspace.com/eths
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 29 octobre 2007
Chroniqueur : Decembre

V.I.T.R.I.O.L. Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Operae Lapidem ?
Non, ce n’est pas du chinois. Oui, c’est bien du latin dont voici une traduction vulgarisée : « Descends dans les entrailles de la terre, en distillant tu trouveras la pierre de l'œuvre. ».
Cette formule, titre du sixième morceau, colle parfaitement à cette nouvelle production. Certes entre Soma et Tératologie, Eths a vu ses rangs s’évaporer. Pendant que certains craignaient l’auto destruction, d’autres "langues de putes" perdaient leur temps à cracher sur cette formation. Vous serez déçus d’apprendre que malgré le départ de deux membres fondateurs et maintes injures lancées, Eths n’est pas mort ! Et même définitivement vivant. Allez, laissez votre jalousie au placard et venez plutôt admirer le dernier tour de force de nos marseillais.

Après Autopsie, l’embryon haineux, le remarquable Samantha (et sa magistrale tournée), cette entité de malsain que fut Soma, nous sommes tous très heureux de vous annoncer la venue du dernier avorton : "Tératologie". En dépit de ce nom (Wikipédia dit que la tératologie est l'étude scientifique des malformations congénitales), la dernière des choses qu’on pourrait dire est bien que cet album est une anomalie. Il semblerait qu’Eths aie enfin trouvé sa stabilité. Haine, violences et malsain pour dénoter de l’ambiance générale. Rien d’original me direz-vous, mais tant de groupes y tendent et si peu atteignent leur but que ça en devient notable. Egalement considérable l’évolution dans la composition même des morceaux. Leurs structures variant de l’habituel couplet / couplet / refrain / couplet / refrain / soloôoôôôo / refrain / refrain, une impression de déséquilibre perce et vient renforcer cette sensation d’inconnu. A chaque seconde tout peut arriver. C’est alors avec un plaisir non dissimulé qu’on s’étonne de guitares plus travaillées, plus variées, moins néo hardcore que par le passé, de lignes de basse toujours aussi délicieusement planantes et d’une batterie qui cadence les remous avec une grâce tangible.

Des musiciens qui donnent l’impression d’avoir perdu un bout de leurs viscères dans les compos, innovant même en insérant des éléments jusqu’alors trop peu mis en valeur : un piano omniprésent tordu à souhait, des instruments additionnels venant parfaire les ambiances, des composantes propres à l’indus (coup de foudre non retenu pour « Rythmique de la bête ») et nombres de samples diverses et variés. Vomissements, grincements, murmures, pleurs et cris sont de la partie. Venons-en aux -humains ?- cris … sans y aller par quatre chemins, le chant est tout simplement monumental.
Une chanteuse qui exploite et maîtrise enfin son instrument. Furieux, frénétique, forcené. Sans compromis. La seule chose que je regrette à ce niveau est l’absence de booklet dans la version promo du cd. Pouvoir lire l’intégralité des paroles au lieu de n’en capter que quelques phrases volées peut contribuer à apprécier encore davantage le cd chroniqué. Heureusement qu’Internet fait parfois bien les choses. La totalité du visuel de "Tératologie" est disponible sur le myspace du groupe. Sombre et élégant, glacial et incisif, poussé et sans fioritures. Cependant les paroles ne sont pas disponibles sur le site officiel, c’est donc avec remords que je vais conclure cette chronique, sans avoir pu en dire plus sur la poésie si chère à Eths …

Un album empreint de noirceurs, doté d’une éminente production. Le groupe n’oublie pas ses racines mais ne se borne pas à une vaine répétition. Cette exquise vague de fraîcheur, si j’ose dire, se couple à l’ancienne composante Eths, le tout pour une admirable évolution musicale.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
ETHS - soma ETHS - III ETHS - Ankaa

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
TERROR [Décines - 69] > 24-06-2019
TERROR [69] 24-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours