CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MAGICA
Hereafter [ 2007 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 58.44 - Style : Metal Symphonique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.underclass-music.com
Contact groupe : http://www.magicaband.com http://www.myspace.com/magicaband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 octobre 2007 - Chroniqueur : ORPHANAGE
 

Ahhhh ! On entre en plein dans le club des seconds couteaux, là ! Mais vraiment en plein dedans !
D’abord vous avez Nightwish, Epica, Within Temptation et After Forever. Les grands noms du Metal Symphonique, ceux qui marchent, ceux qui sont bons, ceux qui savent s’y prendre. Puis après, vous avez les malheureux suiveurs qui jouent dans la même cour, mais qui ne pourront jamais espérer gagner la moitié de la popularité des suscités, pour plusieurs raisons. Soit parce que le monde est aussi triste qu’ils le disent dans leurs chansons et qu’il n’y a pas de justice. Soit parce qu’ils ne sont pas suffisamment bons, qu’ils ne le seront peut-être jamais, et que dans ce cas précis, ce n’est que justice s’ils restent cantonnés dans un impitoyable underground.

En voyant la note et le nom du groupe, peut-être même simplement l’artwork peu audacieux, vous aurez compris que Magica, ça n’est pas spécialement génial. C’est même plutôt nul en fait, et ça l’a toujours plus ou moins été. Vous savez, l’expression « ça casse pas trois pattes à un canard », eh bien elle leur sied parfaitement, à nos petits roumains. La musique de Magica est ennuyeuse, parce qu’elle ne véhicule pas la moindre émotion. Beaucoup trop scolaire, elle se contente d’appliquer des schémas types du Metal Symphonique sans chercher à innover, sans chercher à surprendre. C’est triste, mais c’est comme ça, et si ça ne vous convient pas, vous pouvez aller vous faire voir ailleurs (c’est ce que semble dire « Hereafter », implicitement).

Les albums précédents n’avaient pas marqué de manière indélébile le marché du Metal Symphonique. Quelques férus en mal de nouvelles sensations s’étaient rabattus sur « Lightseeker » ou « The Scroll Of Stone » en désespoir de cause, ou simplement par maniaquerie de connaître tout ce qui sort dans leur genre de prédilection. Il faut savoir que l’acquisition de « Hereafter » ne peut être due à quoi que ce soit d’autre : en gros, il est loin d’être indispensable, et seuls les amateurs ultimes de metal lyrique (si j’ose dire) sauront lui trouver un certain charme. Après tout, ce n’est pas si mal joué, et certains titres tels que « Entangled » font mouche sans problème. Seulement voilà : c’est tellement fade ! Aucune personnalité, et aucune volonté d’en avoir. La chanteuse s’époumone sans faire preuve du moindre charisme (on ne peut cependant pas lui enlever le fait qu’elle a accompli des progrès depuis les derniers albums), les mélodies sont stériles et convenues, et le son manque clairement d’ampleur et d’intensité. Pour du Metal Symphonique, « ça la fout mal ».

Pour la millième fois, on finira par conseiller l’acquisition de « Hereafter » aux amateurs du genre, mais alors les très grands amateurs. Les autres ne pourront qu’avouer le manque de folie de l’album, la condamnation de Magica au placement en second rang, et son incapacité à rivaliser contre un Nightwish très en forme ou un After Forever puissant et unique. Et ce malgré la bonne production, les bonnes capacités techniques, et les possibilités de composition pas si mauvaises.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MAGICA - The Scroll of Stone MAGICA - lightseeker MAGICA - Wolves and witches MAGICA - Dark Diary MAGICA - Center of the great unknown


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut