CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MISERY SPEAKS
Catalogue Of Carnage [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 44.36 - Style : Death metal melodic
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.drakkar.de
Contact groupe : http://www.miseryspeaks.com/ http://www.myspace.com/miseryspeaksb
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 décembre 2007 - Chroniqueur : AVALON
 

J’ai fait les calculs. Tous les mois, nous avons au moins 2 cds qui ressortent franchement du lot. Un cd ‘coup de cœur’ qui ne laisse pas indifférent de par sa maturité musicale, ses compos, sa technique…Parfois, un troisième coup de cœur pointe le bout de son nez, ce qui est le cas pour les allemands – encore ! – de MISERY SPEAKS (ne confondez pas avec Misery index ni Misery signals). Le groupe nous sort leur second album suite à celui de 2006 qui était dejà vraiment bon, malgré une production moyenne.

Ici, tout est réparé, et même plus que réparé. Peut-être que la Dan Swanö‘s touch (mixage, mastering) y est pour beaucoup. Mais niveau production, c’est un sans faute. On peut allègrement pousser les enceintes à bloc, pour éclater les tympans des pauvres voisins, ce que je vous conseille d’ailleurs car les compos se prêtent bien au jeu. Si comparaison il doit y avoir, je dirais que Misery Speaks est un heureux croisement entre la rigueur et la droiture d’un Behemoth, et musicalement très proche d’un Dark tranquility. En fait il est d’ailleurs bien dommage à l’écoute de ce chef d’œuvre de voir que Dark tranquility n’aie pas pondu cet album plus précisément, et avant Misery Speaks. Car ici, c’est une fois de plus du lourd, du très lourd. Les compos sont toutes mélodieuses, tout en respectant la brutalité du death metal. Le chant ne s’y trompe d’ailleurs pas, on est bien dans du death. Coté technique, c’est comme je le disais plus haut, très carré, rigoureux et sans faille notoire. Les musiciens alternent entre riffs saccadés, speed ou plus lourds. Le tempo est assez élevé et il faut suivre à la batterie cette cadence infernale ! Les guitares font un travail assez incroyable, entre gros riffs donc et petits solos ici ou là, parfois très distordus. Tout est cohérent, limpide, brutal et néanmoins mélodieux, j’allais dire presque trop parfait pour être vrai !

Fans de Dark tranquility, approchez vous sans honte et adoptez cet album qui casse carrément la baraque. Parfois, on cherche dans un album un détail positif quand celui-ci est mauvais, histoire d’avoir un compliment à sortir. Ici c’est le contraire, je cherche le petit détail négatif, mais sans jamais le trouver. Une valeur sure, par conséquent.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MISERY SPEAKS - Disciples of doom


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut