CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CLICHE BOYS
Overstated [ 2007 ]
(Durée : 17.27)
Style : Power/death-metal
Informations :EP 4t
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/clicheboys
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 janvier 2008 - Chroniqueur : GOHR
 

CLICHE BOYS est un nom original qui prête à rire. Pourtant dès que les premières secondes d’écoute le sourire s’efface et le respect s’impose. Entre MESHUGGAH, STRAPPING YOUNG LAD et COPROFAGO cette première tentative des français envoie sévèrement.
A l’image des trois groupes cités auparavant la qualité première de CLICHE BOYS réside dans le travail fourni autours de la section rythmique. Les guitares sont dotées d’un son tranchant et les riffs ultra saccadés font réellement très mal. Complexe et alambiqués ils rappellent vraiment ceux des « techno-deatheux » de COPROFAGO. Le parallèle avec ces derniers est judicieux puisque les guitares ont aussi ce malin plaisir à passer subitement à des sons cristallins plus psychédéliques. Arrêtons cette digression et revenons-en à la section rythmique, que je qualifiais donc d’efficace. La batterie est particulièrement bonne, variée et agressive. On sent que le cogneur s’inspire des groupes cités auparavant en proposant un jeu très violent avec pas mal de plans différents et beaucoup de double ce qui n’est pas sans rappeler Dirk Veureberen qui officiait avec SCARVE dans un style très similaire. N’oublions pas non plus la basse qui est tout aussi intéressante. Sa sonorité très métallique confère de la puissance aux riffs et amène vers un registre industriel ce qui rentre en cohérence totale avec le reste de la musique et avec la violence qu’elle dégage. Violence soulignée par une voix Death bien puissante qui sur certains plans ne serait pas sans rappeler un Phil Anselmo en forme.

Vous l’aurez compris, ces quatre titres sont trop peu et c’est à peine si l’on voit les dix-sept minutes s’écouler. Le métal du groupe est moderne, hybride et dégage une très bonne énergie, on ne peut que souhaiter pour le groupe qu’il se perfectionne un peu plus. Mention spéciale à la chanson « Driftings » dont la touche Hardcore vient conférer quelque chose en plus.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR