CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


JADALLYS
Labyrinthes [ 2007 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 54.14 - Style : Metal/rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.underclass-music.com
Contact groupe : http://www.jadallys.com http://www.myspace.com/jadallys
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 mars 2008 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Dès les premières notes, certains albums savent annoncer que les chroniquer ne sera pas chose facile, assurément « Labyrinthes », deuxième et nouvelle réalisation de Jadallys appartient à cette catégorie. Alors, d’où provient cette perplexité ? ces froncements de sourcils intrigués provoqués lors de la première écoute de l’album ? commençons par le commencement avec une halte aux idées reçues.

Estampillé « gothic métal », Jadallys met avant tout en évidence des ambiances plus metal/rock, le trait « gothic » n’apparaissant peut être que dans l’aspect visuel du groupe car musicalement, on cherche encore. Deuxième point : "Labyrinthes" est tout sauf un album facile d’accès, et plusieurs écoutes seront effectivement nécessaire pour l’apprécier, ou non. « Oui et Non », voilà le thème de l’album, un problème qui vient s’imposer toutefois assez rapidement au fil des compositions ; en effet, Jadallys est capable en quelques secondes de passer du bon au…moins bon. Par exemple, "Labyrinthes" est il original ? oui, de part des aspects de création torturé (« Mer aimante »), des ambiances particulières et changeantes, passant du cabaret (« K ») aux incantations (« Shaman ») ; mais non, tant le groupe offre de passages on ne peut plus classiques notamment à travers ce gros son guitare unilatéral. Idem pour la technique, inconstante, aux solos trop longs, et la production, plutôt mitigée, annihilant la batterie en une purée d’arrière plan. Les basses et surtout les vocaux sont les éléments le plus portés en avant. Le groupe semble a priori tout miser sur les vocalises de leur chanteuse, mais là encore, il y a du oui…et du non. Voilà déjà un disque aux textes 100% en français, bien vu, en sans dépréciation musicale, n’en déplaise aux anglophones. Et en vérité, voilà un timbre très particulier (mais pas toujours délicat et difficile à appréhender dans les refrains pop), dont les effets varient entre douceur et agressivité, entre hurlements et suavité; mais savoir faire varier sa voix ne fait pas tout, encore faut il le faire avec un peu de discernement. Dialogue schizophrénique ou caméléon tyrolien ? voilà ce qu’il découle lorsque l’on abuse des effets chantés, et quelques lignes de voix bien placées seraient parfois plus appréciées que cette théâtralité sur jouée qui vient marquer "Labyrinthes". Il semblerait alors que le groupe ait voulu en faire un peu trop. Dommage, car l’album révèle tout de même un univers particulier, peuplé d’ombres et de mélodies, mais le tout au final semble s’emmêler dans un labyrinthe sans issu.

« Too much » comme disent nos voisins d’outre manche…peut être reverrons nous Jadallys plus en forme avec surtout avec un brin de simplicité ? pour le moment, des balises d’avertissement sont posées autour de « Labyrinthes », qui après tout semble accomplir son but : attirer à lui les courageux, et les y perdre.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut