CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CAPRICE
Kywitt ! Kywitt ! [ 2008 ]
(Durée : 43.28)
Style : Ambiant feeric
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.prikosnovenie.com
Contact groupe : http://caprice-music.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 avril 2008 - Chroniqueur : AVALON
 

CAPRICE, c’est un groupe qui s’est échappé d’un monde imaginaire, d’une foret russe, et qui après « elvenmusic 3 » et « sister simplicity » d’inspiration néo-classique, nous revient avec un concept tiré tout droit des contes de fées et autres Grimm, dont leur label français Prikosnovenie est d’ailleurs friand. De la magie, de la féerie, de l’imaginaire, et de l’ambiant, voilà le programme. Moi qui m’apprête à rejoindre sous peu le parc Disney, voilà un opus que je me dois d’emporter dans ma musette !

Alors, premièrement l’artwork, qui pour moi est primordial dans la première approche d’un disque, n’en déplaise aux spécialistes des téléchargements sauvages. Le label est d’ailleurs sur la même position car il faut admettre qu’en plus de leurs productions de qualité, les designs sont toujours réussis, dans des tons bien souvent pastel et …féeriques. Malheureusement, ici c’est un constat d’échec car ni joli, ni esthétique, nous passerons donc. Niveau contenu, la production est comme d’habitude excellente. Tout est superbement mis en valeur, c’est un vrai régal auditif. Le groupe et le compositeur Anton Brejestovski continue son délire classique mais dans une orientation plus bucolique. Exit les forts accents classique pur du précédent opus, ici on navigue dans un imaginaire plus gai, plus enjoué, plus décomplexé. Certes, dès fois cela sonne un peu trop comptine pour enfant, mais on se laisse très vite submerger par cette ambiance et ce petit monde surréaliste. La chanteuse a d’ailleurs énormément de talent avec son chant clair qui se marie avec douceur sur chaque ambiance, chaque décor, chaque note de violon ou de piano. Oui, leurs titres sont assez riches, puisqu’en plus du piano et violon, nous avons droit à une cascade d’instruments comme des cloches, du synthé bien entendu, hautbois, clarinette, harpe, mais aussi, de la guitare électrique ! Et qui dit guitare dit titres plus pop dont le « Peggy 0 », mais qui est tout de même trop gentillet pour pouvoir se lever et transpirer un peu. Dommage que l’accompagnement et le manque d’originalité musicale sur ce titre l’entraine dans un registre un peu Rondo Veneziano peu flatteur. Le premier titre « Dundellion wine » est nettement plus réussi, car plus original, inspiré et accrocheur. Les autres titres sont assez intimistes et chaque instrument joue avec parcimonie, et même parfois discrétion, tel un chuchotement venu des bois. C’est fin, subtil, tel un parfum qui s’échapperait d’un conte pour enfant.

Une surprise donc de voir CAPRICE jouer sur ce registre plus original, mention spéciale à Inna pour son chant qui se fond à merveille avec le concept, mais il manque néanmoins un petit plus qui aurait pu faire la différence entre un bon album d’ambiant et un disque réservé pour enfants, même si la féerie n’a pas d’age…Pour ma part je reste dans le neo-classique de leur répertoire.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
CAPRICE - sister simplicity CAPRICE - Masquerade

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR