CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


36 CRAZYFISTS
The Tide And Its Takers [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 42.52 - Style : Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.ferretstyle.com
Contact groupe : http://www.36crazyfists.com http://www.myspace.com/36crazyfists
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 mai 2008 - Chroniqueur : GOHR
 

Est-il essentiel de présenter 36 CRAZYFISTS ? Ces derniers, rappelons-le constituent un groupe très controversé, mixant allègrement Hardcore et Rock-punk. Méprisés par les uns et vénérés par d’autres, ce groupe est en permanence attendu au tournant, qu’en est-il donc de ce nouvel opus nommé « The tides an dits takers » ?

Avec l’esthétique du nouvel album, très sombre et très stylisée, on était en droit d’attendre quelque chose de plus violent de la part du groupe. En réalité, il n’en est rien puisque la recette est à peu de choses près la même. Tout d’abord la section rythmique est de qualité, bien enregistrée et confère à tous les titres une bonne énergie. La production, de la batterie est un petit peu plus sèche que par le passé et un peu plus Métal. En fait c’est surtout les guitares qui montrent un changement plus flagrant. Tout d’abord, leur son est plus chaud et les plans sont moins Hardcore que par le passé, plus thrashy. Par exemple, une chanson comme « Absent are the saints » va totalement dans ce sens en frisant même le Heavy. Cette sonorité Heavy n’a jamais été aussi présente chez le groupe et est bien loin des riffs simples, mais efficaces, des bonnes vielles chansons telles que « At the end of august ». Pas d’inquiétude, les plans syncopés sont toujours nombreux et viennent régulièrement casser le rythme. Il en va de même pour les plans de guitares punkisants, toujours présents et supports aux chants clairs de Brock Lindow. Les capacités vocales de ce dernier ont aussi évolué, en bien et en mal. Effectivement, sa voix semble mieux maîtrisée et les chants clairs sont plus complexes, seulement son timbre singulier, à savoir cette voix chevrotante (qui n’était pourtant jamais ridicule) s’est assez atténuée.

En fait, l’écoute de cet album nous fait comprendre que le groupe navigue clairement sur un terrain Metalcore, seulement bien que tout cela soit propre de chez propre, les compositions ne sont pas spécialement accrocheuses et ne donnent pas envie d’être réécoutées. Le groupe n’est ni en dessous de la moyenne des groupes de Metalcore ni au dessus. Il offre à peu de chose près ce que proposent des groupes comme DIECAST ou SONIC SYNDICATE, le défaut majeur donc de cet album est qu’aucune chanson ne vient vraiment se détacher du bloc, en proposant quelque chose d’intense émotionnellement ou d’extrêmement catchy. Par exemple, on salue l’initiative de chansons comme « Northern November » aux accents jazzy ou à « The Tides an dits takers », seulement celles-ci - notamment en raison du chant - ont quelque chose d’assez sirupeux et d’un peu trop formaté au niveau commercial, ce qui leur fait perdre de leur impact en laissant une impression de déjà vu.

En conclusion « The tide an dits takers » est un album peu surprenant. A la fois plus Métal et plus sirupeux, le groupe s’engouffre totalement dans la vague Métalcore. Trop linéaire et sans vraiment de moments forts, 36 CRAZYFISTS déçoit plus qu’autre chose avec ce « The tide and its takers », ce qui est dommage, le disque étant plus métal que les précédent on aurait pu attendre une évolution plus flagrante. Il semble que le groupe se cherche encore.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
36 CRAZYFISTS - Collisions & Castaways


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut