CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MORGION
The Relapse Collection [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 72.22+60.40 - Style : Doom/Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.relapse.com
Contact groupe : http://www.morgion.com http://www.myspace.com/morgiondoom
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 mai 2008 - Chroniqueur :
 

Morgion est un groupe de Doom/Death pas tout jeune, avec déjà trois albums et pas mal de démos à son actif, qui nous propose ici un double CD : "The Relapse Collection", regroupant les albums "Among Majestic Ruin & Solinari", l'EP "Oceans Without Shores" ainsi que quelques inédits. Relapse semble aimer faire du neuf avec l'ancien mais cette sortie n'est pas nécessairement dispensable.

L'album "Solinari" (1999) se retrouve sur le premier CD et on peut dire qu'une certaine ambiance sombre s'en dégage ; c'est d'ailleurs ce qui pourrait le caractériser. Des nappes de claviers, des voix posées ou parfois death se mélangent, l'alternance son saturé/acoustique C'est rarement violent, ça reste plutôt lourd dans l'ensemble, ce qui est loin d'être désagréable, comme pourrait l'illustrer « Nightfall Infernal ». Et c'est sans doute ce qui a fait le succès de Morgion, allié à la maitrise des instruments, à la recherche de mélodies variées.
D'un autre côté, le bémol c'est que j'ai du mal à bien accrocher, je dirais même que je décroche et ne trouve rien de particulièrement innovant là-dedans. Ça reste du Doom/Death classique sans réelle prise de risque alors qu'on aimerait en entendre, justement. Je ne dis pas que c'est mauvais mais ça n'est pas palpitant, loin s'en faut.
Les 3 autres pistes contiennent l'EP "Oceans Without Shores", qui lui, par contre, n'a pas connu un franc succès et ce n'est pas trop étonnant. Je passerais donc là-dessus, le suite étant plus intéressante.

Passons alors au deuxième CD, contenant "Among Majestic Ruin" (1997). J'ai une nette préférence pour cet album, je le trouve plus violent que Solinari et même plus riche. En tout cas, il y a moins de voix claires (qui étaient dispensables) : on a donc le côté death qui vient dans la voix mais la musique suit aussi à ce niveau, les nappes de claviers n'ont pas été utilisées à outrance :« Relic of a Darkened Past » illustre parfaitement mes propos.
C'est d'ailleurs grâce à ce côté Death plus appuyé que s'est faite ma préférence, puisque les changements sont plus marqués, plus tranchés et on se retrouve moins avec un mélange insipide, décrochant rapidement l'oreille de l'auditeur.
Bien sûr, on peut retrouver des longs passages de claviers mais je trouve qu'ils se font bien moins sentir et qu'ils sont ne sont pas aussi ennuyeux, comme sur « Basking under a Blacksun Dawning ».
Le reste provient de leur démo de 1995 (qui n'est pas sortie), ça peut donc être intéressant pour les fans, même si dans les faits, on retrouvera ces chansons sur d'autres CD.

Vous l'aurez donc compris, le premier CD est plus Doom/Ambient, le second plus Doom/Death et j'ai déjà fait mon choix entre les deux. Les aficionados de Morgion ne verront dans ce double album que quelques chansons qui n'étaient pas sorties ; les autres pourront faire d'une pierre trois coups (et ouais, carrément, voire un peu plus) s'ils souhaitent compléter leur collection de Doom US. Morgion ne révolutionne pas le Doom pour le moment mais c'est loin d'être mauvais.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut