CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ESOTERIC
The Maniacal Vale [ 2008 ]
(Durée : 51.05+49.18)
Style : Funeral Doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : http://esotericuk.net http://www.myspace.com/esotericuk
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 juin 2008 - Chroniqueur :
 

Il y a parfois des albums plus durs à chroniquer que d’autres, et une chose est sur, ce Maniacal Vale en fait définitivement parti ! Il s’agit d’un album que l’on écoute plus d’une dizaine de fois sans savoir soi-même si on l’aime ou non…
Esoteric fait parti des groupes précurseurs du Funeral Doom, et ont toujours proposé un son nouveau, des ambiances plus torturées et malsaines les unes que les autres. C’est un groupe qui aime expérimenter, surprendre, et étouffer son auditeur dans un brouillard malsain et oppressant.
Sur le papier, ce quatrième album des anglais s’annonce vraiment bien : un double album, sept chansons, et plus d’1h40 de musique. Reste à savoir maintenant s’ils ont poursuivit dans la même veine que les précédents albums, en nous proposant cette fois encore une perle, et confirmant ainsi leur statut de « groupe de doom ultime ».
Inspirons à fond, et plongeons dans l’univers désespéré d’Esoteric.

Dès les premières minutes, le groupe nous enferme dans son univers en noir et blanc, où la lenteur du tempo nous fait craindre à chaque instant l’arrêt cardiaque. Le son est tout simplement monumental, dans la veine du précédent opus, en encore plus profond et dense. Les chansons alternent passages sombres et atmosphériques, avec guitares acoustiques et synthés, ou moments bien plus lourds et denses. Le chant est tout simplement époustouflant de part sa variété. Greg Chandler passe du growl le plus abyssal à des hurlements déchirant qui glacerait même le sang d’un Inuit…
On note toutefois des changements de tempos vraiment intéressants, comme par exemple sur « beneath this face », ou sur dix petites secondes, le tempo va facilement tripler, et finir par un blast ravageur sur quatre mesures. Sorte de point d’orgue glauque, ou bouffée d’oxygène vicié pour ramener l’auditeur a la vie, pour le maintenir plus longtemps sous cette torture si agréable qu’est cet album.
L’ordre des chansons est judicieusement choisit, tant la sensation d’oppression et de noirceur nous envahis au fur et a mesure que nous progressons dans ce double CD. Cette première chanson, « circle », qui semblait si éprouvante au début de l’album, fait presque figure de comptine pour lutins par rapport à une « Caucus of mind » (le single de l’album, de part ses 7 minutes et quelques seulement), qui se termine dans un brouhaha sinistre. Et cela n’est encore rien à coté de l’effroyable "Ignotum per Ignotus" qui vient conclure de manière épique ce monument du Funeral Doom, laissant vos pauvres tympans en l’état de bouillie sanguinolente.

Ce Manical Vale, peut faire figure d’arme de destruction massive pour prisonniers de guerre, d’instrument de torture pour inquisiteur moyenâgeux, ou encore de BO de film d’horreur. Mais nous en retiendrons surtout qu’il s’agit tout simplement d’un chef d’œuvre pour tout amateur de musique torturée.
Précaution d’usage : à ne pas mettre entre toutes les mains sous peine d’implosion de l’auditeur!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ESOTERIC - Paragon of dissonance

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top