CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine DEVILLAC
Three Hours To Coma [ 2008 ]
(Durée : 42.37)
Style : Metal stoner
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/devillac
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 juillet 2008 - Chroniqueur : AVALON
 

Crée en 2000, ce groupe finlandais sort 8 ans après leur premier album, autant dire que le fruit a eu le temps de murir et parfois, ce temps de gestation est bénéfique, jeunes formations, prenez en de la graine ! Bon, n’oublions pas tout de même leur split cd avec Transonic Science, et pour que l’information soit complète, certains membres ont fait parti de formations telles que Supercruiser et Fuzzbender – pour les connaisseurs. « Three Hours to Coma » lui s’inscrit dans un registre metal rock très ouvert et débridé, ici pas de black ni de death, mais du stoner gras et lourd comme on l’aime !

On insère le cd, et le titre tarde à venir. On le sent monter en puissance, petit à petit, on se dit qu’il faut peut-être monter le volume car la production est mauvaise, erreur. Mes vitres ont failli exploser. Le ton est donné, avec une basse mise au devant de la scène, une guitare metal bluesy sauce US, et la batterie qui se la joue limite acoustique. C’est calme, lent, aérien, et pourtant….ne jamais se fier aux apparences ! Car passé cette petite intro instrumentale, tous les titres vous prennent aux tripes. Si vous aimez le rock’n roll, le rock d’antan avec de gros riffs groovy vous allez être comblés. Le chant clair aurait légèrement pu être mis en avant, mais le choix a été porté sur la basse et la guitare, guitares qui oscillent entre riffs thrash/stoner saturés et solos heavy voire même bluesy. Parfois plus speed, ou plus lent, le tempo ne cesse de jouer les montagnes russes. Il faut bien remarquer que le stoner a le vent en poupe en ce moment, et c’est un souffle frais face à la déferlante black/death à double pedale triggée devenue plus commune et qui a surement usé nos neurones jusqu’à la moelle. Mais ce nouveau vent stoner, même si il est issu des années 70 ; propose autre chose, surtout au niveau de l’intérêt et des compositions, tout de même plus riches, recherchées et plombées qu’auparavant.
DEVILLAC s’inscrit donc logiquement dans ce revival 70 mais avec un son moderne et des compos qui ne vous lâchent plus une fois le cd inséré. Certes la production est bonne mais aurait pu l’être d’avantage, peut-être qu’un label pourra remédier à cela d’ailleurs (il faudrait être sourd pour ne pas signer un groupe comme cela !).

D’accord, le style n’est pas original (à quand de l’electro stoner ?) mais le groupe a su prendre le meilleur du passé, le remanier à sa sauce, avec un son plus moderne, et voilà un résultat fort satisfaisant et qui change des productions actuelles…jusqu’au prochain coup de vent ! A découvrir absolument !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR