CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ARCHITECTS
Ruin [ 2008 ]
(Durée : 39.18)
Style : Mathcore/métalcore progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.centurymedia.com
Contact groupe : http://www.wearearchitects.co.uk http://www.myspace.com/architectsuk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 juillet 2008 - Chroniqueur : GOHR
 

En provenance du Royaume-Uni, ARCHITECTS entreprend, contrairement à ce que son nom laisse à supposer, une belle entreprise de démolition de nos oreilles. Avec cet album intitulé « Ruin », ces jeunes anglais développent un univers technique et extrême, un Mathscore relativement efficace mais qui n’apporte pourtant rien au style.

Par Mathscore, on a tendance à imaginer des riffs stridents s’enchaînant sans queue ni tête. ARCHITECTS est sans aucun doute un des groupes de Mathscore les moins barrés que la moyenne, puisque les structures de ses morceaux sont déjà plus digestes que la plupart des groupes du style. Par exemple, le groupe nous offre régulièrement des breaks mid tempos, histoire de souffler et sa musique est relativement polyvalente pour son style. C’est en ce sens qu’il vient incorporer à sa musique des riffs typés Trash et Death-mélodiques, quoiqu’ils soient joués d’une façon telle qu’ils sonnent plus hardcore.
Cependant, bien que ARCHITECTS veuille colorer sa musique, l’ensemble est majoritairement très brutal. On note quand même quelques moments assez forts dans l’album, comme dans la chanson « Heartless » où la transition subite entre rythme syncopé et solo Heavy mélodique est très réussie.
Citons également « North Lane », titre assez bon, semblant très inspiré au niveau des guitares par le dernier album de MACHINE HEAD. En fait, le défaut d’ARCHITECTS est que, malgré le fait qu’il soit étiqueté Métalcore progressif, la dimension progressive est assez en retrait. Disons que le groupe aime faire des ponts ou des breaks arpégés Jazzy et lents, mais ces derniers se ressemblent beaucoup les uns les autres et nous ne sommes jamais vraiment surpris. D’ailleurs, même dans les moments progressifs de ce type, la voix reste hurlée de la même façon et donc une impression de linéarité se fait sentir. Pire, lorsque le chanteur s’essaie au chant clair, nous tombons dans quelque chose de très impersonnel et extrêmement commercial.

En fait « progressif » est plutôt à entendre sous le sens de technique, car effectivement beaucoup de riffs semblent très complexes, c’est donc une indéniable qualité du groupe de concilier efficacité et technique. Un des rares passages progressifs, lent et planant, réussi de l’album est celui de la chanson « Low ». Si ce dernier est réussi, c’est notamment en raison de la performance des guitares, qui concilient vraiment un haut niveau technique et une excellente puissance mélodique. Pour illustrer cet exemple, on pourrait dire que le groupe est à ce moment là assez proche de BETWEEN THE BURIED AND ME. A l’arrivée, on retient de cet album quelque chose de sympathique et brutal, mais il ne laisse pas forcement une grande envie d’être réécouté, car sa musique est moins réussie que celle de certains autres groupes du même type.

En conclusion, ARCHITECTS, est un groupe intéressant, mais qui doit apprendre à renforcer sa personnalité malgré le fait qu’il ait un haut niveau technique. L’écoute de « Ruin » sera en tous les cas difficile pour les non habitués, la musique étant évidement hermétique.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ARCHITECTS - Daybreaker ARCHITECTS - Lost forever // lost together

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR