CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EMPIRE AURIGA
Auriga Dying [ 2008 ]
(Durée : 37.14)
Style : Black Ambiant Indus
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.moribundcult.com
Contact groupe : http://empireauriga.we.bs http://www.myspace.com/empireauriga
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 juillet 2008 - Chroniqueur : Decembre
 

Les sirènes retentissent, un monde qui s’écroule. Depuis « Auriga », leur constellation reculée, les énigmatiques membres d’Empire Auriga signent un amer constat : flash sur notre planète terre. De la constatation, du désespoir et de la haine, ils esquisseront tout du long de leur album-concept leur vision post-apocalyptique du monde.
Principalement axée sur l’ambiant, la musique de l’album nous laissera maîtres de son interprétation. Ainsi le voyage est encore moins tangible, les contours bien qu’ultra sensibles ne sont patents que dans l’état léthargique dans lequel nous mettra « Auriga Dying », l’imagination prend vite le dessus...

Fondamentalement annihilateur, les vapeurs se dégageant de l’album visent à aspirer la moindre cellule de vie osant encore bourgeonner en nos demeures. La fournaise aspire les restes insolents et grouillants de vie pour les conditionner. Cautérisation impossible. Tout se consume dans un foyer où les cendres tournoient dans une infâme nécropole. Plus aucun espoir n’est autorisé. Seule l’angoisse prend le dessus. Incandescente, la poussière nous rend aveugle. Seule la désolation s’avère être l’architecte.
Sur une trame black métal grésillante et assourdissante, le duo que compose ce projet complète le kaléidoscope de ses influences par des collages sonores industrial old school et des ascendances martiales ambiant. Pour citer des groupes, on peut évoquer Death In June, Current 93, Burzum, Leviathan... Si l’on hésitera à critiquer le léger manque de cohésion entre les morceaux composant cet opus, on pourra facilement l’excuser en l’appréhendant comme différents chapitres de ce mirage mystique. Un album un peu trop court pour être considéré comme littéralement achevé et apprécié comme il se doit, regrettable.
Avec un chant qui oscille entre la résignation et la colère, Auriga Dying est la Bande Originale de la Fin du Monde et peut-être l’horizon d’une nouvelle ère ? Effrayant.

Merci à Moribund Records pour cette trouvaille. En proposant un album musicalement différent de ses habituelles productions, peut-être que l’excellent label participera à la vulgarisation de l’ambiant/indus dans le paysage encore trop fermé du black métal pur et dur...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top