CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EISBRECHER
Sünde [ 2008 ]
(Durée : 55.50)
Style : Metal / electro
Informations :
Interview :
Contact label : http://afm-records.de
Contact groupe : http://www.eis-brecher.com http://www.myspace.com/eisbrecherkommando
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 août 2008 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Voici la question des rattrapages du baccalauréat, option musique : « Est il encore possible pour une formation actuelle de pouvoir jouer un métal/indus lourd, avec un chant en allemand, sans immédiatement apparaître comme un clone d’un célèbre groupe national dont le nom commence par « Ram » et fini par « ein »… ? » la réponse avec Eisbrecher et « Sünde », en 55 minutes.

« Kann Denn liebe Sunde sein ? » en ouverture fait de suite un peu peur tant les éléments qu’il contient se rapprochent d’un Rammstein des grands jours : chant caractéristique, rythme lourd et même petits samples d’arrière plans…horreur, la guerre des clones se poursuivrait elle ? non, Eisbrecher a vite le bon goût de varier ses compositions vers des dominantes plus electro, ainsi, le « Alkohol » qui suit possède quelques ingrédients déjà aperçus dans les titres de Das Ich, et un « Heilig » plus rythmé donnerait envie de réécouter un Judaschrist de Tiamat.
Certes trop de comparatifs tue la comparaison, à chacun de se faire une idée, mais nombreux sont les éléments de Sünde qui viendront remettre en tête d’autres albums d’autres formations. Pour cette troisième réalisation, les allemands osent toutefois plus le mélange de sonorités, entre electro dark, indus metal, transition expérimentales, tubes dance floor (« This is deutch », « 1000 flammen ») dopés à grand renforts de grosses guitares ; difficile d’éviter le cliché de l’efficacité germanique, rien à dire, l’album prend tel une coulée de ciment prompt : solide. Le bunker laisse toutefois apparaître quelques fissures avec la présence de quelques ballades un peu superflues, entraînant une certaine baisse de régime dommageable à l’écoute de cet étonnant « Sünde » qui à maintes reprises donnera envie à beaucoup d’aller rayer le plancher de leurs semelles métalliques.
Les trop exigeants demeureront peut être un peu sur leur faim ? l’album propose toutefois un excellent moment de divertissement, aussi bien pour les fans d’electro dark que pour les amateurs de metal indus. « Korrekt… perfekt… this is deutch… »





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EISBRECHER - Antikörper EISBRECHER - Eiszeit EISBRECHER - Eiskalt

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top