CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


JACK FROST
My own private hell [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 46.01 - Style : Goth/rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.silverdust-records.de
Contact groupe : http://www.jackfrost.at http://www.myspace.com/gloomrockcity
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 septembre 2008 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Jack Frost ? le célèbre bonhomme de neige ? non, la formation autrichienne à la biographie plutôt mouvementée ! l’alcool, les années, l’histoire, les fondateurs du « gloom rock » sont toujours bien présents, toujours élégants et efficaces dans un style on ne peut mieux nommé et qui ne devrait pas passer inaperçu.

Mais le gloom rock ? c’est quoi ? un truc étrange à vrai dire…"My Own Private Hell" tentera d’apporter une description plus détaillée de ce sujet. Mélange entre le rock sombre de Nick Cave, de la tristesse des chansons tristes de Johnny Cash, de rock mélodique et de hard rock’n roll (« Dirty old man »), ce nouvel album possède de nombreux atouts surprenants ! et pour ceux n’ayant pas suivi attentivement la discographie du groupe, ce son particulier et surtout très original aura tout pour séduire. Lourdeur des guitares, voix suave et chaude, Jack Frost propose un opus dominé par les compositions au tempo lent, malgré la présence de titres (comme le tube « Still ») plus enlevés dans une tendance goth ‘n roll comme on n’en fait plus. Cependant, les ambiances de "My Own Private Hell" ne retracent pas les pensées du gothique se morfondant dans sa cave cherchant le sens de son existence, mais se rapprocheraient plus de la nostalgie du bluesman (et l’excellent « In Misery ») revoyant défiler sa vie.
Avec des chansons posées, au son plus proche des USA que de l’Europe centrale, Jack Frost affiche une certaine maturité, et oui, cela fait tout de même 20 ans que le groupe existe, cela se sent. C’est donc sans efforts que l’album capte l’attention et entraîne l’esprit sur une voie étrange, flirtant entre solitude et mélancolie, des sensations étranges, hum, mais agréables, laissez les aprioris de coté et ne soyez pas effrayés par de nouvelles expériences…(à tous les coups, il y a un sens sexuel caché sur cet album, c’est sûr).

Coup de cœur du jour ? album du mois ? oui, cela aurait pu l’être, si seulement il n’y avait pas eu ces ballades langoureuses et interminables (« Red roses day ») qui se zappent sans trop de regret. Soupir…et c’est le coup de blues. Comme quoi Jack Frost, ça marche ! l’album parfait sera pour une prochaine fois, "My Own Private Hell" saura toutefois offrir du son original pour les amateurs de musique désireux de se dégourdir les esgourdes.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut