CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine OMERTA
Blacken the days of man [ 2008 ]
MCD (Durée : 24.40)
Style : Death hardcore
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/omertametal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 octobre 2008 - Chroniqueur : El Corso
 

Omerta nous vient de Bruges (be) et ce qui est sur c'est qu'ils n'ont pas fait le voyage pour rien. Ce groupe formé en 2004 et devenu actif sur scène en 2006 nous présente son 1er mcd 7 titres intitulé « Blacken the days of man » mélangeant influence hardcore et passage beaucoup plus death voir parfois grindcore.

Venons-en au contenu, la 1ère piste n'est autre qu'une courte introduction rappelant étrangement le film « Résident evil » avec des cris couverts par un son électro malsain. On entre directement dans la rage avec « hunt you down » ça tape fort et vite les deux chanteurs du combo Belges nous envoient à tour de rôle leurs voix grave et aigu en plein visage, musicalement le hardcore prend l'ascendant sur ce titre avec une énormissime mushpart appuyée par les deux crooneurs du groupe !
« terror rises » et « hell awaits » suivent, toujours aussi violentes mais cette fois la production montre ses limites surtout sur les passages speed, ou la batterie et les guitares sont aspirées par les voix. On retient tout de même sur les deux titres des saccades hardcore pleines d'agressivités et 2 solos death sorties d'outre-tombe.
Arrive ensuite la 5eme piste intitulée « egotripper » davantage marqué par une batterie plus indus et des riffs plus lents et efficaces survolés par un solo death toujours aussi bon à écouter. Le problème de la production ne change pas les guitares ici sont difficiles à discerner mais la rage est encore palpable !
L'avant dernière piste suit la lignée du cd avec une saccade de plus suivie d'un solo, ce qui montre ici la limite de nos amis d'Omerta qui suivent un plan trop prévisible tout au long du maxi, même bien exécuté il manque cette pointe de surprise qui montre que le groupe doit encore travailler.
Mais pas de souci étant leur 1ere effort le successeur de « Blacken the days of man » sera on l'espère, une grosse tuerie...Le dernier titre est plus anecdotique, ce morceau inédit au départ pour le net et nommé « Grey flower » est bien rodé plus death il reste simplement efficace sans se démarquer.
Les 6 membres de Omerta montrent une fois de plus que la scène métal belge est en pleine ébullition et bien que leur nom appelle le silence ce groupe gagne à être connu...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR