CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FUNERAL
As the light does the shadows [ 2008 ]
(Durée : 71.57)
Style : Gothic/doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.indiedist.no
Contact groupe : http://www.funeralband.no http://www.myspace.com/doomfuneral
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 octobre 2008 - Chroniqueur : Oceancloud
 

Funeral est historiquement reconnu comme un des géniteurs du Funeral doom metal, style musical basé sur une extreme lenteur et l'uber-desespoir des mélodies. Aujourd'hui, de ce fier précurseur ne reste plus que le patronyme, n'en déplaise aux fans. Avec leur précédent méfait, « from these wounds », les norvégiens prenaient un virage sec vers des horizons plus gothic que doom.

« As the light does the shadows » est le dernier effort de ce groupe maudit (j'ai pas tout suivi, mais au moins deux de ses membres sont décédés ces dernières années) et ne fait qu'enfoncer le clou dans le bois du gothic/doom/symphonique. Le principe est prometteur: des tempos lents, des mélodies mélancoliques, des orchestrations un poil épiques, un chant gothic presque religieux. L'atmosphère s'annonce baroque et interessante.
Malheureusement, la sauce ne prend pas. Les mélodies n'accrochent pas, pas plus que les orchestrations pompeuses. Le chant lui est on ne peut plus monotone, dans ses tonalités « chants grégoriens ». De plus, les compositions s'allongent à n'en plus finir, pour totaliser plus de 70 minutes au compteur. L'ennui pointe son nez avant même la fin de la première piste.
Triste constat que de se dire que Funeral à pondu ici un album plein à craquer d'ennui en rondelle. Rien ne fonctionne vraiment, l'intérêt ne décolle pas. Et ce n'est pas l'intervention d'un Rob Lowe (Candlemass/solitude Aeternus) qui va relever le niveau, le titre lui étant dédié, sans être mauvais, est un pompage pur et simple de Candlemass. Composer un titre aux influences Candlemass aussi marquées et y poser le chant du chanteur de ce même groupe, l'intérêt m'échappe. Enfin bref, note pour plus tard: « album à oublier ».

« From these wounds » était déroutant et en demi teinte. Avec « As the light... » les choses sont claires, il est ennuyeux et interminable. Point de salut pour celui ci, rien ne fonctionne sur cet album. L'ambiance ne prend pas, les compos sont lourdes dans le mauvais sens du terme et le chant est plat comme ma table à repasser. Funeral ne fait définitivement plus partie des groupes dont j'attends les livraisons avec impatience.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FUNERAL - from these wounds FUNERAL - To mourn is a virtue FUNERAL - In Fields Of Pestilent Grief

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top