CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MISSING PRIDE
Nothing without sins [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 23.41 - Style : Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/missingpride
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 octobre 2008 - Chroniqueur : GOHR
 

En provenance de la région Parisienne MISSING PRIDE est un groupe dont le professionnalisme peut effrayer. Rempli de jeunes musiciens, ce groupe évolue sur un terrain très en vogue, à savoir le Metalcore. Certes, disons-le d’emblée, ce n’est pas l’originalité qui fait la force de « Nothing without sins », mais tout simplement la qualité de ses compositions.

Lorsqu’on les écoute, difficile de ne pas penser aux figures majeures de la scène américaine. Entre autres, CHIMAIRA et LAMB OF GOD. A l’image de ces derniers, les plans Thrash/death violents se côtoient avec des touches Hardcore, ou encore avec des plans clairement plus catchy. Les parties agressives sont bien dosées, et aucune des cinq chansons ne lasse (la première n’étant que l’introduction samplée du dit Ep). Notons que MISSING PRIDE, sur toute sa démo, opère un travail important quand aux atmosphères et ce, dans des registres assez différents. Sur un titre comme « Blade of sins » ces derniers côtoient les chants clairs, tandis que sur « Raped » ils délivrent des claviers synthétiques et sombres, plus typés industriels. A l’arrivée, ce travail donne l’impression d’un ensemble coloré et très cohérent, bien plus efficace que les groupes de Metalcore se contenant juste de délivrer des chansons linéaires.
Notons que l’impact de « Nothing whitout sins » ne serait pas aussi évident sans sa qualité de production. La batterie, extrêmement bonne, martèle avec précision et confère aux morceaux une grande partie de leur violence. Bien que cette dernière soit considérablement triggée, elle ne donne pas non plus le sentiment d’être totalement linéaire, ce qui est surprenant tant la grosse caisse est omniprésente. Il faut dire que le jeu est maîtrisé et que les contre-temps de batterie sont très accrocheurs. Ce côté peu hermétique, est sans aucun doute aussi dû aux arrangements, donnant une certaine variété à ses compositions. Finalement, « Nothing whitout sins » est un Ep auquel il ne manque pas grand-chose. Les vingts-trois minutes en présence de MISSING PRIDE sont riches, chargées de plans à mosh-pit, de refrains simples et catchy, ainsi que d’ambiances glauques. Le seul reproche que l’on peut faire à MISSING PRIDE est qu’il évolue sur un terrain ou nombreux s’entassent déjà. Seul un approfondissement plus sensible de sa musique pourra leur permettre de se détacher de l’étiquette Métalcore, qui lui sied parfaitement pour l’instant.

En conclusion, « Nothing without sins » est une bonne démo, efficace de A à Z. Bien dosée, mais peut-être encore un peu trop marquée par ses influences, MISSING PRIDE montre que sommeille en lui un indéniable potentiel. Les amateurs de Métal moderne y trouveront nécessairement leur bonheur.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MISSING PRIDE - The Last Days Shall Be Red


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut