CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GONIN-ISH
Naishikyo-sekai [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 55.45 - Style : Métal progressif
Informations :re-édition de 2005
Interview :
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : http://www.gonin-ish.com http://www.myspace.com/1004184768
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 novembre 2008 - Chroniqueur : PK
 

3 ans après sa sortie japonaise, le second album de Gonin-ish voit le jour en occident. On ne s’étonnera donc pas que ce groupe soit inconnu par ici. Pourtant le début de cette formation japonaise remonte au milieu des années 90. Voyons donc si nous avons raté quelque chose ou pas à ne découvrir ce groupe que maintenant…

Comme c’est souvent le cas de la part des japonais, la musique ici présentée est très personnelle et assez originale, même s’il y plane parfois quelques airs de Dream Theater, ce qui ma foi est normale puisque les 2 groupes officient dans le même registre, à savoir le métal prog. Les sonorités et la façon de poser les claviers font aussi penser à ce même groupe. Les similitudes ne s’arrêtent pas là, puisque techniquement le niveau est assez incroyable, et le chant pas toujours génial (désolé pour les fans, mais la voix de LaBrie est loin d’être toujours agréable). Ici c’est une chanteuse (occupant également le poste de guitariste) à qui nous avons à faire. Quand elle chante en voix saturées, voir hurlées, le rendu est excellent et hystérique, par contre en voix claire ça se gâte… on en vient vite à regretter que tout ne soit pas en chant saturé. Alors certes comme pour Mr LaBrie on s’y fait au fil des écoutes. Seulement un gros point noir nous saute aussi à la gueule. Ou plutôt l’absence de ce point qui pour moi est indispensable à toute musique quel que soit son genre. Vous l’avez compris, je parle d’émotions, et comme la grande majorité des groupes de métal progressifs (Dream Theater compris, si l’on excepte le fabuleux « Image and words » et quelques morceaux éparses) Gonin-ish manque singulièrement d’émotions. Une certaine atmosphère se dégage par moment, mais pas assez pour nous faire oublier que ce n’est là que de la musique de super techniciens qui calculent tout. Inévitablement l’amateur de musique purement technique, va lui prendre son pied. Mais l’auditeur lambda qui n’est pas spécialement musicien risque-lui de très vite décrocher.

Finalement Gonin-ish est un très bon groupe qui nous offre avec « Naishikyo-sekai » un album techniquement parfait et très bien produit… Mais avec des voix claires en moins et un petit je ne sais quoi en plus, ce groupe pourrait être exceptionnel. Nous allons donc garder un œil sur eux en conseillant cet album aux seuls fanatiques de musique progressive qui y trouveront largement de quoi se chatouiller les tympans.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut