CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ULFANG
Betrayer of the Sons of Fëanor [ 2003 ]
(Durée : 39.19)
Style : black metal
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE


TECHNIQUE


PRODUCTION


EMOTION

 
Chronique : 2004 - Chroniqueur : SSukkkubiSS Eilathan
 

One-man-band normand sortant sa première démo en 2003 présentée sous un artwork simple mais efficace (noir et blanc, forêt enneigée) , Ulfang officie dans un Black Metal à la fois froid et nostalgique.

Les riffs sont brutaux, malsains et tout à la fois très mélodiques. On peut y retrouver des influences underground à l'ancienne tels que Nuit noire, Ulver, ou bien encore Empyrium. La saturation laisse parfois place à des passages classiques à la guitare acoustique afin d'alléger le côté "dépressif" et lourd de l'atmosphère, ce qui donne un axe plus "pagan" à la démo. Ces riffs Folk vont parfois jusqu'à la nostalgie, la mélancolie (6 - "The song of solitude", 7- "when woods belong to me / outro").

La voix, hurlée, est très en retrait et semble influencée par des "pointures" telle que Burzum et abyssic Hate, sans oublier l'introduction de chœurs païens bien lancés pour ajouter une certaine profondeur à l'ambiance générale forestière et malsaine. En effet, l'atmosphère crépusculaire et embrumée est soulignée lors de passages de sons provenant de la nature : Orage (1- "nuit et orage"), vent, clocher d'église… En bref Ulfang nous propose une longue ballade dans une forêt hantée.
C'est une boîte à rythme qui coordonne le tout, elle a tendance à déraper au niveau du son de tommes, mais semble ultra efficace pour ce genre de formation à auteur unique.

A noter que la 4 ("Forest of madness") est un peu différente de par son ambiance schizophrène ainsi que son rythme et les riffs, plus vainqueurs.
Enfin, (et uniquement pour ma version, hé! hé!), la démo se trouve ici couronnée d'un dernier morceau, qui est une expérimentation atmosphérique sans rapport avec ce que produira le groupe dans le futur. Dépressif et Burzumesque !!!

Malgré un son très moyen, Ulfang propose des morceaux bien agencés aussi bien au niveau des riffs que de la finesse mise en œuvre pour faire ressortir l'ambiance.
A suivre…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top