CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LOST WEEKEND
Fear and innocence [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 47.66 - Style : Hard rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.escape-music.com
Contact groupe : http://www.lostweekend.org.uk http://www.myspace.com/lostweekenduk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 janvier 2009 - Chroniqueur : SINISTRE.13
 

Soyons clair, amis ferrailleurs en tout genre, amateur d'extremisme musical, de violence intellectuelle ou physique, passez votre chemin ! Cette production ne s'adresse qu'à une certaine frange d'un public légèrement dégarni sur le dessus et qui fantasme sur sa chevelure d'antan ! LOST WEEKEND n'est pas ce que l'on pourrait appeler une formation bien dans son temps !

En effet, les premières notes de ce disque nous replongent au cœur des années 80, ni plus ni moins,! Un peu comme si l'horloge du temps n'avait eu aucune emprise sur les britanniques déjà auteurs de cinq albums, qui multiplient en un peu plus de quarante sept minutes tous les clichés du hard rock de pauvre qualité ! Rythmique molle, basse ronflante, riffs entendus des centaines de fois et accompagnés d'une forte odeur de formol, seul le chant sort un peu son épingle du jeux grâce à sa puissance certes toute relative mais quand même présente. Il est vrai cependant qu'un asthmatique en pleine crise aurait fait l'affaire sans risquer l'asphyxie le tempo ne dépassant pas la vitesse autorisée ; sauf en de très rare occasion comme sur le titre « another lonely night in tears » qui peut être parce que plus inspiré que les autres arrive à vous décrocher un petit battement de pied ! Bien connu des fans du genre dans ce qu'il a de meilleur, mais le « plaisir » reste de courte durée, le soufflé retombant rapidement pour laisser place à une balade « Hearts and minds » tout à fait dispensable, débordante de guimauve et caricaturale à souhait....
La production elle n'est pas vraiment à la hauteur, et n'arrange pas la donne. Le tout reste coincé dans une époque qu'il serait bon de laisser un peu de coté, la musique ne demande qu'à avancer. Elle doit être le témoin de son siècle et ne pas se complaire dans une nostalgie plus que douteuse, car à bien y réfléchir l'on est en droit de se demander quel est l'intérêt d'une telle galette qui n'est pas intrinsèquement mauvaise, mais qui sortie d'un vieux pub miteux perd toute sa matière et ne devient intéressante que pour l'animation d'un ascenseur... cela dit il est vrai qu'un certain immobilisme et un manque certain d'inspiration domine depuis quelques années, LOST WEEKEND pourrait à la longue devenir le fer de lance d'un mouvement qui puisqu'il n'arrive plus à se projeter dans le futur, s'affirmera dans le clonage de la mélancolie ...

« Fear and innocence » pourquoi pas ? A ne réserver qu'aux inconditionnels d'un passé certes bien présent mais qui n'a de sens que dans le passé justement.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut