CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine (V.E.G.A.)
Alienforest – A Sick Mind’s Hologram [ 2008 ]
CD (Durée : 63.15)
Style : Black experimental
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.debemur-morti.com
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 février 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

VACUUM ERA GELID ATMOSPHERE (V.E.G.A.) nous viennent d’Italie, contrée qui nous réserve bien des surprises en matière d’originalité et de bons (ou mauvais c’est selon) gouts. Pour cette fois ci encore, cet opus ne va pas déroger à la règle et installer le clan des "pour" et des "contre". Pas de juste milieu car on aime ou on déteste. Cet opus présenté par le label black « Debemur Morti Productions » est la suite de leur album « cocaine » (2002), qui s’est avéré ne plus être leur premier album car celui-ci, même si il sort après « cocaine », a été enregistré bien avant (2000). Par conséquent, si on veut être juste, nous vous présentons ici le premier album du groupe, sorti après le second, c’est pourtant simple non ?

Vous vouliez du compliqué ? Vous allez en avoir, rassurez-vous. Il s’agit ici d’un black dont le mot expérimental et avant-gardiste pourra faire fuir les puristes. Mais voilà, moi qui recherche l’originalité dans tous les courants musicaux, je ne sais plus que penser. Groupe que certains pourront – à juste titre – qualifier de « malades mentaux » et autres « sortis d’un asile », le trio vous fait très vite sombrer dans un maelstrom sonore dont il est difficile de ressortir indemne. Dur, très dur pour les oreilles. Et pourtant…Pourtant, notre petit coté masochiste (lié au courant metal & underground, vous croyez ?) vous pousse à aller au bout. Et même à en apprécier certains passages (les plus progressifs cependant).

L’opus débute de façon inhabituelle pour du black : petite intro atmosphérique, puis le titre part sur un beat électronique très dansant, limite electrogoth. On se dit que la suite sera prometteuse, avec ce coté sombre, electro et religieux un peu façon Goblin des films de Dario Argento. Très intéressant, Puis le titre suivant casse entièrement la bonne image du début, puisque c’est un black puissant, complètement barré et ravageur qui prend le pas sur la musique « gentillette » du début. Blast à fond les manettes, cri hurlé du chanteur, et riffs quasi inaudibles des guitares, voilà un coté expérimental plutôt atypique. Mais pas dans le bon sens, comme un Blut us nord aurait pu le faire avec talent. Ici, le mot expérimental signifie d’avoir des titres ambient ou electro séparés des titres chaotique et black apocalyptiques. Sans aucune alchimie aucune. Sans liens, sans se poser trop de questions.
Pour ma part, ce mélange est un peu trop « facile » finalement et le mot galvaudé d’avant-gardiste ne sauvera pas l’ensemble. D’ailleurs, il sera dur pour le groupe d’être apprécié par les puristes black-metalleux qui vont trouver les passages electro-goth (de mauvais gout pour eux), et réciproquement pour l’autre public.

A qui s’adresse cet album ? A tous les masos, les schizophrènes, les misanthropes, et les curieux en mal de sensations musicales. Car entre black atomisant et electro sympathique, nous restons en permanence sur notre faim sans y trouver son compte. Pas faute d’avoir essayé…En espérant que le groupe arrive à l’avenir à marier les deux courants un peu plus subtilement, en attendant, je retire ma tète du broyeur sonore…et vous laisse ma place !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR