CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ELECTRIC MARY
Down to the bone [ 2009 ]
CD (Durée : 38.15)
Style : Hard rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.badreputation.fr
Contact groupe : http://www.electricmary.com http://www.myspace.com/electricmary
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 février 2009 - Chroniqueur : SINISTRE.13
 

Et moi qui croyais naïvement que le hard rock pur et dur n'était déjà plus que de l'histoire ancienne. Bien entendu il existe une multitude de formations de par le monde qui revendiquent leur affiliation au rock pur et dur ! Celui des grosses guitares sauvages et des roulements de tambourins diaboliques, ce réclamant de la première vague celle des mentors comme Led Zeppelin, Deep purple et j'en passe, mais toujours avec cette pointe de modernité notamment dans la production qui rend bien souvent un son finalement très éloigné des origines ! Et que les journalistes de tous horizons s'empressent rapidement de classifier dans la zone stoner ou sludge
Electric Mary de par son attachement aux grands anciens pourraient lui aussi être rangés dans cette catégorie.
Or, il n'en est rien cher(e)s amis(e)s, l'Australie a su protéger avec jalousie sa particularité qui veut que chaque musicien qui sort du bush possède au fond de lui ce petit truc en plus qui fait qu'un riff de kangourou ne ressemble en rien à celui d'un bison des grandes pleines et encore moins à un coq paradant dans sa basse cour. Ce petit plus, cette chance génétique se trouve bien ancrée au plus profond de l'âme même australienne, et après mainte réflexion sur le sujet il apparaît que tout ceci nous ramène en fait à un seul petit mot le Groove !!! Difficile d'exprimer vraiment par des mots ce que l'on peut ressentir à l'écoute d'un simple titre comme 'luv me' ou le seul moteur n'est autre que la basse voluptueuse de Neilo accouplée à la batterie charnue de Venom ! Quelques notes, et pourtant impossible de ne pas sentir son pied bouger en cadence, d'autant que la puissance est bel et bien au rendez vous !

Coté influence, on pourra déceler ça et là quelques ressemblances avec les premiers soundgarden et toute la période grunge des débuts des 90's avec ce grain charbonneux dans les vibrations guitaristiques et cet amour immodéré pour les rock'n roll à forte identité à la fois bluesy et pourquoi pas osons le mot un peu jazzy sur certains aspects car en vérité, le voilà le véritable secret de cette formation. Une idée nette et sans aucun complexe de ce que doit être une vrai vibration sonore, éloignée de toute supposition opportuniste ! Malheureusement Electry mary n'est pas exempt de reproche sur la totalité du disque. En effet, une trop grande répétition des mélodies, une construction quasi identique de chaque composition rende rapidement, le disque ennuyeux sur le long terme, d'autant que le chant certes parfaitement en place et juste manque lui de punch. Rusty atteint rapidement ses limites des lors qu'il faut monter dans des octaves supérieurs, il en résulte une sensation de passage en force parfois ou souvent pénible selon votre degré de tolérance...

Cela dit une fois de plus il faudra se rendre à l'évidence et constater que oui : il existe bien un pays où le Hard Rock conserve toute ses lettres de noblesse. Electric Mary mérite malgré ses maladresses dans l'expression de son art, d'être reconnu et apprécié pour sa motivation sans faille et surtout son talent à nous en mettre pleins les écoutilles ! 'Down to the Bone' n'est pas un incontournable, encore moins un classique, mais une belle découverte dans un genre qui a perdu depuis longtemps de son aura par chez nous . A bon entendeur salut .





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ELECTRIC MARY - Mother

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top