CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine TIMOR
Aeons of despite [ 2008 ]
CD (Durée : 43.30)
Style : Death-thrash
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : Http://www.timor.ch http://www.myspace.com/timormetal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 mars 2009 - Chroniqueur : Blackened
 

Voici le premier album de TIMOR, jeunes brutes venues de Suisse, assurant selon eux un « violent death-thrash metal ». Que du bon en perspective sur le papier !

Après une courte intro un peu louche pleine de sons glauques et d’une sirène (principe mainte fois utilisé), on entre dans le vif du sujet avec un bon riff bien death qui laisse présager une tempête bien rythmée et technique, le tout orné d’une voix hurlée assez grasse dans les fréquences médium, ni gutturale, ni criarde, qui se démarque bien des guitares accordées très grave. A noter un son assez énorme, qui n’a rien à envier aux meilleures productions américaines, avec une grosse caisse dévastatrice et des guitares riches.
Pour un premier album autoproduit, c’est assez impressionnant. De plus l’Artwork de la pochette, le livret, le cd, tout a été entièrement réalisé par les soins des membres du groupe. Du super boulot au niveau graphique et visuel. Seulement, au niveau musical, bien que la technique soit incontestablement au rendez-vous, comme nous le confirme un solo assez énorme du guitariste sur ce premier morceau, on entre très vite dans un magnifique florilège de clichés metal-coriques, si bien qu’on a l’impression d’entendre toujours le même morceau durant l’album, les mêmes harmonies inlassablement répétées, ponctuées du traditionnel blast beat à la double grosse caisse saccadé, ensemble avec les guitares, palm mute étouffé à fond. Gros point négatif qui rend ce disque assez indigeste. On a même droit à un magnifique repompage d’un riff de Saint Anger de Metallica dans le titre éponyme de l’album, "Aeons Of Despite", qui nous donne envie de brailler « F..k it all and no regrets… ». Difficile de faire la différence musicalement entre Timor et As I Lay Dying, dont les Suisses semblent avoir abusé l’écoute. Assez loin du death-thrash promis tout ça ! Pourtant, les gaillards en ont dans le sac ! Parfaite maîtrise de l’instrument (chapeau batteur et guitaristes), quelques bons riffs plus death, quelques passages mélodiques assez convainquant (Prophet Messiah Deceiver), avec en prime le second solo de l’album (peut-être une piste sérieuse à suivre pour plus tard, car avec un guitariste de ce niveau, ce serait dommage de s’en priver !), mais malheureusement cela ne suffit guère à se démarquer de l’immense masse de groupes du même style.

Premier album autoproduit de très grande qualité au niveau sonore et technique, mais qui manque cruellement d’originalité, les mêmes plans et harmonies étant usés et (largement) abusés, en plus d’une voix un peu trop monotone et d’un manque d’émotion au travers des morceaux. Aucune composition de sort réellement du lot. Espérons que Timor saura trouver sa voie dans le futur, et nous proposer un vrai bon death-thrash plutôt qu’un énième disque de metalcore un peu trop indigeste.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR