CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ABINAYA
Corps [ 2008 ]
CD (Durée : 49.44)
Style : Rock metal
Informations :digipack
Interview :
Contact label : http://www.replicarec.com
Contact groupe : http://abinaya.free.fr http://www.myspace.com/abinayarockpage
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 mars 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

ABINAYA c’est tout un programme, à la fois humain et musical. Avec ce second opus « Corps », les parisiens sortent là une pièce maitresse qui prendra toute sa place dans toute cd-thèque qui se veut complète et inspirée. Entre rock et metal leur cœur balance, et tant mieux. Tant mieux qu’aucune position stylistique n’a été tranchée pour que l’ouverture musicale nous offre le meilleur…

Ces joyeux lurons mettent leurs tripes dans un album aussi riche que varié. Premier coup d’œil à la présentation, avec un très beau digipack dont le visuel est accrocheur et esthétique à souhait. Une seule envie, de prolonger le plaisir jusqu’à la chaine hi-fi la plus proche. Et là…c’est le "kiff" (comme diraient certains) ! Il y a bien longtemps que je n’avais pas entendu de telles sonorités. Mais par où commencer, puisque chaque titre vaut une chronique à lui tout seul ? Résumons cet album par les sonorités que nous pouvons percevoir.
Des percussions, qui donne un relief root et tribal aux compos, comme sur le titre « Corps ». Notons au passage un chant clair en français qui passe excellemment bien dans nos cages à miel. Ni trop metal, ni trop rock, une superbe alchimie des deux courants.
Parfois, nous pouvons comparer leurs titres à certains groupes tels que Matmatah, un peu de Silmarils, de No one is innocent, ou pourquoi pas des accents Tetes raides (« Algo mais »). Parfois la machine s’emballe plus dans le metal groovy et rock’n roll (« Les chars de police ») mais dans tous les cas, comptez bien sur leur propre style et leur très forte personnalité pour vous servir des compos en béton, autant dans les mélodies imparables, que dans la technique ou l’écriture.
Ecriture d’ailleurs qui est l’autre point fort de l’album, avec des textes engagés parfois ou plus romantico-poétiques, comme sur le titre « la mort des amants », qui est l’un des meilleurs texte de Monsieur Baudelaire. Reprendre du Baudelaire en chanson, hors mis Léo ferré, je ne vois pas grand monde s’y étant risqué et en rock metal… le mélange est d’ailleurs étonnant et détonnant !

Le constat est sans appel, cet album est sublime. Vous aimez le rock français ‘qui en a dans le caleçon’, qui arrive à vous faire vibrer et à vous captiver par des sonorités personnelles durant plus de 40 minutes, je ne vois qu’un seul mot à dire au groupe : merci. Et revenez nous très vite pour un autre album de cette trempe.
A ne surtout pas oublier dans votre caddie !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ABINAYA - Beauté paienne

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR