CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ETHAN BROSH
Out of oblivion [ 2009 ]
CD (Durée : 44.09)
Style : Hard rock instrumental
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.magnacarta.net
Contact groupe : http://www.myspace.com/ethanbrosh
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 avril 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

Connaissez-vous le guitariste Ethan Brosh ? Exact, inconnu au bataillon, du moins en France. Le jeune et talentueux musicien - hors mis le fait de briller et de remporter de nombreux prix de guitare - joue également dans le groupe Angels of Babylon avec notamment Rhino (MANOWAR), David Ellefson (MEGADETH). Mais pour cet opus, il a décidé de tout faire « comme un grand » dans un domaine instrumental, et a fait appel à quelques pointures, comme George Lynch (Dokken, Lynch Mob) ou Mike Mangini (Extreme, Steve Vai) à la batterie. Vous êtes fan de guitare, fan d’instrumental et êtes passionné par les guitar-heroes ? C’est ici que vous trouverez votre bonheur !

J’allais oublier fan d’IRON MAIDEN. Car outre le fait que bon nombre de compos sont un peu inspirées, il n’y a qu’à voir la pochette pour confirmer les dires. Au fait, rappelez-moi qui a réalisé l’artwork de l’album « Out of oblivion » ? Monsieur Derek Riggs en personne ! (CQFD). On ressent à peine, mais vraiment à peine la touche de « Somewhere in time », passons (Dommage d’avoir barbouillé le visuel avec le titre de l’album et le nom du musicien en gros, surement pour les mal voyants).
Vous aimiez le travail d’Adrian Smith sur le Maiden de 1986, vous aimerez également ici car nous sommes parfois assez proche, le chant en moins !
Alors qu’apporte de nouveau ce guitariste que Steve Vai, Satriani ou Malmsteen n’avaient pas apporté ? Evidement rien de neuf. Cela aurait été un album solo du guitariste Herman Li de Dragonforce, peut-être que la fougue et l’originalité auraient pu être à l’honneur. Pourtant sur cet album, on prend du plaisir malgré le manque de prise de risques et d’originalité. Le tempo est trop souvent lent mais il faut compter sur la technique du guitariste pour vous faire oublier le manque de relief des autres instruments. Le titre « Blast off » est un petit joyau de pure guitare, avec des envolées de solos superbes. Ca gratte vite, amis des arpèges vous serez comblés. Autre titre atypique, une compo d’inspiration hispanique avec de la guitare sèche, et des castagnettes sur le fond. Voilà une prise de risque qu’il fait bon à entendre ! Le titre le plus énervé sera surement « In a sentimental mood » (comme son nom ne l’indique pas), la batterie accélère légèrement le tempo, sans toutefois user de la double, n’exagérons rien.

Très dur d’établir pour une fois une conclusion tranchée.
Les points forts : la technicité du guitariste (qui n’est toutefois pas autant démonstratif que ses pairs), et certains titres en guitare sèche par exemple qui sortent du lot.
Les points faibles : manque d’originalité et de prise de risque, et surtout, surtout, un petit manque de feeling dans les titres « metal ». Ca joue bien, mais au final, il n’en ressort pas grand-chose ou si peu : les titres acoustiques.
Quoi qu’il en soit, si vous êtes musicien et/ou amateur de guitare, voilà un album qu’il ne faudra pas oublier car ils se font assez rare ces temps ci !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top