CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DRAGONFORCE
Ultrabeat down [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 69.48 - Style : Ultra speed heavy
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.roadrunnerrecords.com
Contact groupe : http://www.dragonforce.com/ http://www.myspace.com/dragonforce
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 avril 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

Voilà les musiciens qui dégoutent tous ceux qui débutent dans leurs instruments, et même d’ailleurs les musiciens plus ou moins confirmés. Certains les haïssent pour cela, d’autres les envient. Et suite à d’ excellents albums (tel le « sonic firestorm » de 2004), voici le tout dernier dans l’excellente écurie Roadrunner. Les six membres ont décidé de vous dégouter encore plus avec un album toujours plus haut en intensité, en rapidité, en mélodies. Accrochez vous, l’ouragan apprivoisé Dragonfoce débarque, et autant vous le dire de suite, ils ne sont pas ici pour rigoler…

Nous n’allons pas refaire leur bio, mais juste faire un petit cocorico étant donné que le bassiste, au passage, n’est autre que Frédéric Leclercq (Heavenly, Maladaptive). Puisque nous sommes sur la basse, inutile peut-être de vous faire un dessin sur la qualité de la production qui est parfaite, ni sur le design futuriste et réussi de l’artwork, accompagné d’un livret bien fournit.
La musique donc…Peu de changements dans le style, rassurez vous chers fans, nous sommes bien dans un registre « high tech », c'est-à-dire que le batteur possède 8 bras et 4 pieds, les guitaristes surement 4 guitares chacun, et le bassiste une bonne douzaine de cordes. Surement des extra terrestre échappés de leur album et qui jouent avec une technique, une rapidité rarement égalée. Rare d’ailleurs de voir un batteur dans du heavy metal qui joue de la double à fond la caisse et qui blaste…Parfois, on se demande si ce n’est pas de la batterie programmée tellement la cadence est infernale.
Bien sur, si la qualité des musiciens est incontestable, il faut allier technique avec « magie » et sens de la composition. Ici également, carton plein ! Parfois plus mid tempo, souvent très speed donc, on nage dans un univers très mélodieux, avec des solos de grande classe et des titres ou tubes qui pourraient passer à la radio, radio nordique évidement (vu qu’en France, le mot « metal » fait apparemment fuir…). Oui, les guitares sont surement le point fort du groupe, avec des rythmiques diaboliques et déchainées, et des médiators qui doivent fondre en l’espace d’un titre (autour des 250 bpm).
Certains titres sont d’aspiration très symphonique, renforcé par un excellent synthé, mention spéciale également au chanteur, qui arrive à aller dans beaucoup de registres, heavy bien entendu.
Les titres sont assez long, mais si riches et variés que le temps passera vite, très vite. Bon, ok, ayons un peu d’esprit critique, car c’est bien beau de dire que ce groupe est magique et incroyable, mais peut-être manque-t-il encore d’originalité. Car au fils des albums, aussi excellents soient-ils, il faut être honnête, c’est toujours un peu la même recette qui est proposé. Avalanches de riffs, de breaks, très bien exécuté mais sans prendre réellement de petit risque musical (je ne parle pas de virage musical, mais d’autres sonorités auraient été bienvenues). Il faudra attendre le dernier titre « scars of yesterday » (en bonus track) pour entendre un piano dans une cavalcade rythmique et une intro un peu modern-fusion-extra terrestre (!).
Mais comme le label aime chérir ses acquéreurs, nous aurons droit sur cette version « edition spéciale » un autre cd, ou plutôt dvd, avec un making of de l’album avec notamment le chanteur qui répète devant sa cuisinière, le talentueux guitariste Herman Li qui dort avec un Pikachu et qui touche néanmoins avec sa guitare (je l’appellerai monsieur tapping) puisqu’il peut nous jouer 35 notes pendant que vous n’en entendez qu’une seule. Nous retiendrons également le mot si usité : « amazing » ainsi que la belle collection de guitares faites sur mesure pour « monsieur tapping ».

Conclusion : un album réussi une fois de plus, qui ne surprendra personne (connaissant déjà le groupe) et qui reste – malheureusement – dans une certaine continuité musicale, ne laissant que peu de place à de l’expérimentation ou l’originalité, qui pourrait pourtant coller si bien au groupe… Le tout servi avec un dvd cadeau (pour les fans uniquement), un bien bel ensemble qui ravira tous les affolés du manche et amateurs de l’hyper speed heavy metal. Superbe.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DRAGONFORCE - sonic firestorm DRAGONFORCE - The Power Within DRAGONFORCE - Maximum Overload

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut