last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine DORO - Fear No Evil [ 2009 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (47.44) | Hard Rock
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.afm-records.de
Contact groupe http://www.doropesch.com http://www.myspace.com/doroband
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 09 avril 2009
Chroniqueur : AVALON

Il était temps pour la reine du metal de confirmer et de s’assoir sur toute la concurrence. La belle rockeuse allemande a décidé donc d’enfoncer le clou avec un nouvel album (trois ans après le « Warrior soul »), histoire de fêter en quelque sorte ses 25 années de bons et loyaux services dans la rubrique hard/heavy rock. Dorothee a donc 10 albums solos sous la veste en cuir, voyons si cet album sera celui de la maturité (!) ou de la raison …

« Fear No Evil » met de suite les choses au point, dès les premières notes. Une intro très « evil » avec un « The Night Of The Warlock » qui nous envois à la meilleure période de Doro avec son ancien groupe WARLOCK. La belle chante avec tout son cœur et pousse volontiers la voix presque jusqu’à la cassure, c’est de se coté là un superbe travail vocal. Mais sa belle voix rocailleuse ne serait rien sans des compos en béton et des hymnes hyper mélodiques, à l’instar de ce premier titre qui est une excellente mise en bouche. Solos de guitare en avant, basse super présente, chorus et effet spéciaux sortis des orages de l’enfer, c’est un retour aux sources de ce que DORO sait faire de mieux. Malheureusement, si les compos sont super entrainantes et mélodiques à souhait tout en gardant – je vous rassure – l’essence même du gros heavy rock, une seule chose est flagrante et qui casse l’ensemble : la production. A la limite de l’insupportable, le son est nettement trop clair, et surtout instable et inégal. Parfois trop fort, parfois pas assez, cela gâche le plaisir de la fête teutonne. A moins que se soit un choix pour avoir un son plus « root » et à l’ancienne, allez comprendre…
Vous trouverez un peu tous les styles, entre hard rock, heavy speed et aussi ballades très sympathiques (une ou deux en moins aurait été plus agréable) et toujours très mélodiques avec parfois un refrain imparable (« Herzblut »). Mais quoi qu’il en soit, que se soit du calme ou du metal « peshu », Doro arrive à vous faire vibrer ne serait-ce qu’avec son timbre de voix parfois très proche d’un Bonnie tyler (voir sur « 25 Years »).

Pour ma part, en regardant l’album sur sa globalité, c’est surement l’un des meilleurs albums de la rockeuse allemande. Tous les titres y sont excellents et captivants, rien à jeter. Mais tout ceci aurait été un carton plein sans cette fameuse production, qui mérite un carton rouge, dommage, mais ne passez pas à coté pour autant !



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
DORO - classic diamons DORO - Warrior soul DORO - Under my skin-a fine selection of doro classics DORO - Raise your fist

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MASTER [Lyon - 69] > 09-10-2019
MASTER [69] 09-10-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : LOUD.ANONYMITY
LOUD.ANONYMITY
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours