CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


AVANTASIA
The Scarecrow [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 63.43 - Style : Heavy / Hard
Informations :
Interview :
Contact label : http://shop.nuclearblast.de
Contact groupe : http://www.tobiassammet.com http://www.myspace.com/tobiassammet
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 avril 2009 - Chroniqueur : 777
 

Pour ceux qui ne connaissent pas Avantasia, il s’agit du side project de Mr Tobias Sammet, chanteur et leader de Edguy. C’est en 2001 que sort le premier opus, de ce qui sera dénommé comme « opéra metal ». En effet, le petit chanteur avait écrit un album, très axé heavy symphonique (en deux parties, la deuxième étant sortis en 2002), et convié pas mal d’invités prestigieux pour « jouer » différent rôle. Alors qu’il ne devait y avoir que 2 albums d’Avantasia, voilà qu’un 3ème opus, indépendant des autres, sort aujourd’hui.

Le chanteur d’Edguy s’est entouré du célèbre producteur Sacha Paeth à la guitare et d’Eric Singer batteur d’Alice Cooper. Et on retrouve ce dernier en surprenant guest (on ne s’attendait pas à la voir là) sur le titre « Toy factory ». Se joignent aussi au projet : Mickael Kiske, Jorn Lande, Roy Khan, Rudolf Schenker,….
Bon, il faut l’avouer en mettant le cd dans mon lecteur je n’étais pas des plus confiant. Parce que de une je ne suis pas un grand fan d’Edguy et Avantasia, de deux parce que je ne voyais pas trop ce que le heavy speed symphonique pouvait encore nous apporter en 2008. A la première écoute, me voilà plutôt surpris par la direction artistique de cette galette, le heavy symphonique laissant plus sa place à un mélange de hard et de heavy, entrecoupés de chansons beaucoup plus « easy listening ». Voilà, au départ, de quoi se perdre un peu en se demandant si Tobias à volontairement chercher à toucher un public plus large ou si il a juste suivi son inspiration du moment (on ne polémiquera pas sur sa nouvelle coupe de cheveu). J’avoue qu’il m’aura fallu plusieurs écoutes pour vraiment « rentrer » dans cet album. Non pas que les compos soient spécialement compliquées mais c’est plutôt le mélange des genres qui m’a choqué au début.
On a le droit un peu à tout : on commence plutôt heavy avec "Twisted Mind", on enchaîne avec l’épique « The Scarecrow » (un des gros morceaux de l’album), on passe à du speed plutôt classique, et bing ! nous voilà dans de la power ballade plutôt facile que n’aurait surement pas renié Bon Jovi (jetez un coup d’œil au clip).
Et voilà qu’après tant de gentillesse, Le chanteur nous propose une ballade en duo avec Amanda Somerville d’Epica, qui aurait eu sa place sur la B.O. de Titanic (cette fois Celine Dion n’est pas loin). C’est plutôt bien fait et vous pouvez vous en servir pour expliquer à votre nouvelle girlfriend que « non ! les metalleux ne sont pas tous des bourrins !, mais bon... Après quasiment 9 minutes de gentillesse sur des tempos lents, le très classique speed "Another Angel Down" tombera à point nommé pour nous réveillez un peu. Le titre suivant donnera l’occasion d’entendre Alice Cooper dans un registre inhabituel.
Bref c’est assez différent d’une chanson à une autre, le bon (The Scarecrow, Toy Master) côtoyant le plus sirupeux (Carry over me, Just cry a little). D’un coté, ce n’est pas répétitif, d’un autre ça risque d’en dérouter certains. Niveau production par contre, rien à redire. Le label qualité allemand est déposé ! Gros sons, les différents instruments ressortent bien, hormis peut être un peu la basse mais c’est souvent le cas. C’est carré, c’est propre, bref c’est sans faille.

Au final voilà un album plutôt déroutant mais pas déplaisant pour peu que l’on s’y attarde un peu. De bonnes mélodies, une bonne production, voilà de quoi passé un agréable moment avec Mr Sammet. On lui reprochera quand même un gros manque d’originalité et un coté « easy listening » parfois agaçant qui décevra les fans purs et durs s’attendant à du speed mélodique symphonique. A réserver donc quand même au fan du chanteur de Edguy ou aux fans de heavy à l’esprit ouvert (aux filles ?). Un album un peu trop « grand public » mais un bon album tout de même.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AVANTASIA - Angel of Babylone AVANTASIA - The Wicked Symphony AVANTASIA - The Mystery of Time AVANTASIA - Ghostlights AVANTASIA - Moonglow

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut