CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ARCHGOAT
The Light-Devouring Darkness [ 2009 ]
CD (Durée : 29.59)
Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.blasphemous-underground.com
Contact groupe : http://www.archgoat.com/ http://www.myspace.com/104017504
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 avril 2009 - Chroniqueur : Locust Star
 

Archgoat fait partie de ces groupes de Black Metal au son radicalement cru et à la parole outrancièrement sataniste. Satan on connaît, vous me direz... ça fait plus peur à personne depuis qu'Avril Lavigne fait les cornes avec son index et son petit doigt elle aussi... Mais alors attention, Archgoat joue dans le crado correct... Vous savez, celui dont on dit qu'il est un signe d'intégrité... Vingt ans désormais que ces Finlandais sévissent sous le même nom alors que « The Light-Devouring Darkness » apporte une offrande de plus sur l'autel de Satan. Sans déconner.

On est toujours frappé d'écouter ce genre d'album à l'heure où le prog revient en force, et que le son si « clair » dont beaucoup de formations font l'apanage se démocratise de plus en plus dans le metal. J'ai écrit le mot « cru » dans ma brève introduction... a l'écoute de cet album vous découvrirez une nouvelle facette de ce terme si vous n'êtes pas habitué à ce sous-genre impie de la musique extrême. « The Light-Devouring Darkness » est à proprement parler un album brutal: la voix réverbérée est gutturale au possible, le son des guitares dégouline littéralement et la batterie sonne comme si je l'avais enregistrée avec le micro de mon laptop dans ma salle de bain. Alors tout cela peut paraître bien obscur pour le néophyte dans ces périodes de progrès soniques. En effet, il est bien loin le temps de « Dark Medieval Times », de nos jours on sait enregistrer des albums sacrément extrêmes mais très propres. Qui n'a pas pris une méchante calotte derrière la tête avec un blastbeats à 240 BPM parfaitement exécuté... Cet album est symbolique de toute une frange de la scène Black Metal innerte et droite comme au premier jour à l'heure où Satyricon et Dimmu Borgir se perdent dans des élucubrations musicales qui n'ont plus de Black Metal que le nom. Comme quoi même le grand méchant Metal Noir qui se voulait une réplique à des genres de metal jugés trop easy-listening a sombré à son tour. De quoi relancer un débat vieux de deux dizaines d'années désormais...

Que nous reste-t-il, alors? Les enfants, Archgoat est la solution. Si vous êtes de ces élus trop peu nombreux à pouvoir vous mesurer à un album de Beherit ou de Blasphemy sans succomber à un ennui mortel, précipitez-vous sans plus tarder su TLDD qui saura raviver votre amour au genre. « Apotheosis Of Lucifer » et son tempo rapide apporte d'emblée la couleur de cet album sale et agressif. Les pistes s'enchaînent sans aucune pitié, depuis la mid-tempo « Goat And The Moon » jusqu'à la finale « The Dawn Of The Antichrist » en passant par la chanson titre « The Light-Devouring Darkness » et « Blessed In Beast's Blood » aux riffs plus thrashy. On ne peut pas dire que l'originalité soit de pair, on peut même se demander si les membres d'Archgoat savent ce que veut dire ce mot mais pour le coup il faut bien dire que tout cela fonctionne. Bien entendu, si cette frange très Raw du Black Metal vous a toujours fait autant chier que d'être obligé de regarder « Vivement dimanche » avec grand-maman, ne jetez sur TLDD qu'une écoute de curiosité, je vous assure que vous ne ratez rien.
« The Light-Devouring Darkness » ne révolutionne rien. Rien. Il ne vous rend pas plus intelligent, ne lave pas votre linge et ne prépare pas même le café. Il permet simplement de passer un bon moment de Raw Black Metal, antinomie parfaite du metal léché et trendy qui fait la couverture des magazines spécialisés dans le metal au sens large, nous faisant croire à un son brouillon tant il est brutal alors que cette production colle parfaitement à ce genre punk dans l'âme, définitivement intègre, en somme. A ne placer qu'en des oreilles qui sauront apprécier.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ARCHGOAT - Heavenly Vulva (Christ's Last rites) ARCHGOAT - Eternal damnation of christ

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR