CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ENSOPH
Rex Mundi X-Ile [ 2009 ]
CD (Durée : 54.41)
Style : cyber metal black/dark
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.cruzdelsurmusic.com
Contact groupe : http://www.ensoph.it/ http://www.myspace.com/ensoph
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 avril 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

L’Italie. Quand il est question de musique, certains peuvent légitimement entre dubitatifs, car c’est bien souvent soit très bon, soit très mauvais, très peu de médiocrité chez eux. Et quand un groupe sort du lot avec ce que beaucoup ne connaissent pas encore c’est à dire « l’originalité », on peut toucher au sublime. ENSOPH, c’est un peu la météorite italienne. Des noms à coucher dehors, un visuel atypique et un look de cyber branchés déglingués, voilà à quoi ce combo nous a habitué depuis près de dix ans. Et ils remettent une couche avec leur nouvel et quatrième album « Rex Mundi X-Ile ». Soulevons les masques !

Le fait de trainer et de jouer avec des groupes comme Cinema strange et d’être fan de Das Ich a dû jouer pour beaucoup quand au look de nos jeunes musiciens. Mais parlons album car c’est là que nous aimons gratter pour voir si la couche de maquillage n’est pas de mauvaise qualité. Force est de constater que non, ici on a droit à du bon son, bien original et bien moderne. La production n’est pas en leur faveur par contre. Si c’est bon, ce n’est pas excellent, avec trop d’aigus et parfois un peu trop de « cafouillis » dans le (sur)mixage des instruments, qui étouffe les compos, trop c’est trop. Le synthé par-dessus la batterie, les guitares quasi en fond sonore voir inexistantes (sans parler de la basse, j’ai du pousser à fond le « bass surround » de mon lecteur pour avoir quelque chose de correct), les chants hyper trafiqués à tout bout de champs, vous l’aurez compris, c’est un tout assez indigeste.
Malgré cela, il faut rendre à Cesar ce qui lui appartient (du moins au peuple romain), car c’est du bon concernant les compos, leur agencement et les mélodies. Vous connaissiez le groupe The Covenant (qui sont passé du black à de l’electro/dark metal) et bien là, nous sommes dans la même lignée, à savoir des titres très modernes, avec beaucoup de samples et de programmation: les puristes et les fans de « vraie » musique vont vite déchanter. Par contre si vous aimez des titres ayant quelques années d’avance sur notre temps, vous ferez le bon choix. Le chant est black, un peu façon Dani de Cradle. Parfois des breaks en guitare acoustique, du piano de la flute, mais le tout est très majoritairement et nettement axé sur les titres pêchus et sophistiqués (trop comme je ne cesserai de le dire). Le coté mix electrodark et black metal est une très bonne chose et la sauce italienne prend vite, car le tout est à la fois puissant et mélodieux, on va même jusqu’à retenir certains refrains dans la journée…

Honnêtement, dommage que la production soit un peu à la ramasse car avec un bon son et un meilleur agencement des instruments, on aurait pu avoir à faire à l’album de l'année ! « Rex Mundi X-Ile » est un album à posséder de toute urgence, tout en espérant que l’on puisse leur donner les moyens de réaliser un opus encore plus abouti et qui là, pourrait faire très très mal. A suivre une fois de plus donc !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ENSOPH - Opus dementiae ENSOPH - Project X-Katon

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top