CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SATAN JOKERS
SJ 2009 [ 2009 ]
CD (Durée : 50.12)
Style : Heavy Hard Rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.myspace.com/13bisrecords
Contact groupe : http://www.myspace.com/satanjokers
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 avril 2009 - Chroniqueur : Blackened
 

Autant l’avouer de suite, même si j’en ai entendu parler, je découvre véritablement le groupe avec cet album, puisque je n’étais même pas né lors du split de 1986, et c’est avec plaisir que je me suis renseigné sur Satan Jokers et que j’ai découvert leur parcours !
Pas moins de 23 longues années séparent ce nouvel album studio des SATAN JOKERS de son prédécesseur ! Autant dire que ce retour du groupe français mythique du début des années 80 est très attendu !

Nouveau line-up avec l’arrivée de Pascal Mulot à la basse (notamment quatre cordiste de Patrick Rondat et de Triple FX) et de Michaël Zurita (Thaï Phong) à la guitare solo, ainsi qu’une flopée de guests que vous retrouverez sur leur myspace apparaissent sur « SJ 2009 ». Le groupe est en forme et nous le prouve sur ce disque qui est de grande qualité. La fougue est toujours là, et on reconnaît ce style si français dans le placement du chant, évidemment dans la langue de Molière, de Renaud Hantson, connu pour ses participations aux opéras-rock et comédies musicales comme Starmania ou Notre Dame De Paris (autre registre hein !), qui assure les voix et la batterie sur l’album.
Les 14 morceaux de l’album sont courts, ne dépassant que rarement les quatre minutes, mais intenses et compacts, ce qui assure l’homogénéité du disque. De bons riffs bien heavy, de nombreuses percées virtuoses de la guitare dans des motifs bien placés (parfois trop placés) et des soli endiablés, une batterie bien en place, l’excellente voix mélodique et agressive en même temps, bref, Satan Jokers nous fournit un cocktail détonnant et tout à fait plaisant, entre un bon hard rock mélodique et un heavy metal acéré.
Le groupe parvient à mêler simplicité (au niveau des riffs et des mélodies) et complexité (parties soli, ponts et harmonies) : le tour de force est réussi avec brio et on ne peut qu’apprécier la qualité indéniable des compositions !
La production est assez réussie elle aussi, bonne balance entre les instruments, guitares bien grasses, basse présente et discrète à la fois. Bien sûr ce n’est pas une énorme production à l’américaine, mais ce son un peu roots sert à merveille le heavy hard rock de Satan Jokers.
Attardons-nous un instant sur les paroles, pour une fois qu’on a la chance de comprendre tous les mots des morceaux ! Le groupe traite malheureusement souvent de sujets légers et peu originaux, ce qui fait selon moi un des points faibles de l’album. Hantson parle d’une pulpeuse bimbo dans "Silicon Baby", nous emmène sur la route dans "200 chrono", décrit Paris la nuit dans "Paris Nuit", raconte ses débuts de rocker dans "Electrique", etc… Rien de très recherché et il faut l’avouer les refrains sont parfois un peu "craignos" (le Français c’est bien beau, mais ce n’est pas toujours la grande classe une fois chanté dans un registre comme celui-ci !). Cependant certains titres sont dénonciateurs et délivrent des messages plus politiques et sociaux, comme "Mouroir" qui s’attaque au système français, ou encore "U.S.A. (Union Sacrée des Assassins)" qui dénonce la violence aux Etats-Unis. En guise de bonus Satan Jokers a eu la bonne idée d’offrir aux inconditionnels du groupe comme aux jeunes non-initiés à leur musique comme moi un de leurs classiques : "Sorcier" version remixée 2008 ! Bien sympa en tout cas !

Un retour en grande pompe des rockers français avec cet album empli de qualités ! Structures solides, riffs simples mais efficaces, sans oublier les parties vocales de Renaud Hantson, qui maîtrise à merveille son outil et fait transparaître des émotions diverses et intenses tout au long du disque. Même si les envolées de gammes de Michaël Zurita sont un peu trop répétitive en fin de phrasés, et malgré des paroles parfois un peu "gnan-gnan", Satan Jokers, sans faire de l’originalité son atout principal, nous fait faire un bond dans les années 80, une petite bouffée d’oxygène qui ne peut faire que du bien !
Cela nous rappelle avec plaisir un bon vieux temps, l’âge d’or du heavy metal ! Merci pour ce petit plaisir ! Rendez-vous sur scène le 21 juin prochain au HellFest pour ceux qui y vont !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SATAN JOKERS - Best of Live SATAN JOKERS - Fetish X SATAN JOKERS - Addictions SATAN JOKERS - Psychiatric SATAN JOKERS - Sex Opera SATAN JOKERS - Symphönïk Kömmandöh

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top