Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine EDGUY - Fucking with fire [ 2009 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
DVD (180) | Heavy métal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.nuclearblast.de
Contact groupe http://www.edguy.net http://www.myspace.com/edguy
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 04 mai 2009
Chroniqueur : PK

Décidément les Allemands d’Edguy sont des plus productifs ces derniers temps, il faut dire qu’il fallait vite qu’ils reviennent pour nous faire oublier le très moyen « Tinnitus sanctus » qui aura été loin de faire l’unanimité même auprès des fans les plus acharnés. Ici c’est donc un DVD live que le groupe nous délivre et celui-ci est plutôt bien garni!

Pour commencer, allons à l’essentiel, le live en lui-même. Il a été enregistré en 2006 à Sao Paolo devant une salle bondée… d’adolescent. Oui ce qui frappe dans le public c’est la jeunesse des spectateurs et à vrai dire je n’avais pas vu autant de boutons d’acné et d’appareils dentaires depuis le dernier concert de visual kei que je suis allé voir! C’est donc devant une jeunesse brésilienne qui a le mérite d’être très enthousiaste que le groupe nous déballe ses tubes comme « Babylon », «Lavatory Love Machine », « Vain glory opera », « Superheroes », «Tears Of A Mandrake »,…
Bref du hit à gogo pour qui connaît et aime le groupe. Et a vrai dire, même les titres que je n’aime pas sur album trouvent dans leur version live une toute autre énergie. Il faut dire que les Allemands assurent que ce soit techniquement ou bien scéniquement, et ce surtout grâce à Tobias Sammet qui semble monté sur ressorts.
Par contre le coup du saut avec « grand écart » faudrait que quelqu’un lui dise que c’est marrant à voir deux ou trois fois, mais qu’a trop le faire sa « cascade » devient assez lassante à regarder.

En revanche, on se demande si son projet solo ne lui est pas trop monté à la tête, car reprendre « Avantasia » dans le cadre d’Edguy, cela me choque un peu personnellement… On aurait tout de même préféré une reprise un peu plus osée, car là le chanteur joue quand même la carte de la facilité. Cela ne nous empêchera pas d’apprécier ses qualités de front man qui sont réelles, il n’y a qu’à voir comment il joue avec le public pour se convaincre que cet homme est né pour ça! Le reste du groupe n’est pas en reste, car n’en déplaise à certains, Tobias est loin de faire tout le boulot! Felix, le batteur est tout bonnement excellent et l’on ne se lasse pas de le voir marteler ses fûts avec une précision métronomique et une puissance de frappe pas loin de celle d’un Lars Ulrich. L’autre Tobias, bassiste de son état propose un jeu lui aussi ultra carré et ne cesse de nous amuser avec ses grimaces et autres gimmick. Quant aux deux guitaristes, rien à redire, tout est fluide tant dans les rythmiques que dans les solos et ils ont l’air vraiment à l’aise.
La technique c’est bien beau, mais faut-il avoir le son pour faire ressortir tout ça, et là pas d’inquiétude cher lecteur, que tu sois équipé 5.1 ou bien simplement relié à ta chaîne stéréo tout à été prévu pour que le son te soit restitué de la plus belle manière!
Et puisqu’il s’agit d’un DVD, parlons aussi image, qui là aussi est de très bonne facture, donc pas grand chose à signaler, si ce n’est que le concert est fort bien filmé par de multiples caméras. Une option multi angles aurait été la bienvenue sur au moins un titre du coup, mais nous n’avons malheureusement pas cette joie… Au moins nos copines baverons un peu moins sur le chanteur, voyons le bon côté de la chose!
Nous avons également droit à un documentaire d’une cinquantaine de minutes (le concert totalise déjà à lui seul 1h50min!) où les membres parlent les uns des autres, puis pas mal de ce fameux concert, ce qui nous permet par exemple d’apprendre que ce soir là, les Brésiliens ont eu droit deux fois au premier morceau, car le régisseur avait oublié d’enregistrer (quelle bonne blague)!!
Au rayon des bonus, nous retrouvons 4 clips dont les hilarants « Superheroes » et « Lavantory love machine », ainsi que « Ministry of saints » tiré du dernier opus qui fait très Bon Jovi dans l’âme, et ce tant musicalement que visuellement, et pour finir un « King of fools » kitchissime au possible!

Voilà, nous avons fait le tour de la bête qui, malgré sa cover assez moche, renferme un contenu excellent qui satisfera le fan à coup sur, et pourra même séduire celui qui ne l’est pas tant la musique d’Edguy prend en version live une toute autre dimension et une pêche digne des plus grands classiques du Heavy métal.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
EDGUY - King of fools EDGUY - hall of flame EDGUY - Rocket Ride EDGUY - Tinnitus Sanctus EDGUY - Monuments

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
THE GAZETTE [Paris - 75] > 14-06-2019
THE GAZETTE [75] 14-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours