CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ASHENT
Deconstructive [ 2009 ]
CD (Durée : 49.42)
Style : Progressif / heavy metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.lionmusic.com
Contact groupe : http://www.ashent.net http://www.myspace.com/ashentband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 mai 2009 - Chroniqueur : AVALON
 

N’attendez pas du label finnois LION MUSIC autre chose que du metal progressif. Et pourtant, il semblerait que les groupes qu’il protège essaient de pousser le style dans des contrées plus expérimentales et donc encore plus progressives dans l’approche musicale. C’est le cas ici avec les six italiens d’ASHENT, qui sortent un second opus « Deconstructive » qui se veut plus novateur dans l’approche habituelle. On ose même parler de « techno thrash », de références death et d’approches gothiques, vaste programme, qui laisse assez perplexe.

Heureusement, la musique arrive. Production très bonne, artwork réussi bien que peu original, nous abordons leurs compos avec un petit doute en coin. Et si la bio mentait, si on nous avait menti "à l’insu de notre plein gré" ? Et bien oui et non comme dire un collègue normand. Car sous des titres très progressifs se cachent parfois effectivement des blasts de batterie, des petits growls, mais c’est toutefois trop peu pour en faire une belle tirade. Les 90% de cet opus sont basés sur des riffs heavy/hard rock qui sont agrémentés d’un synthé très présent et inhérent au style, et une technicité qui prolonge et étire la compo au maximum. Oui, il y a bien des petits essais ici ou là de sonner plus moderne, mais c’est insuffisant. Le chant dans les aigus me fait penser à du Mickael Kiske d’Helloween, surtout sur l’album « Pink Bubbles Go Ape » - soit leur pire période. Parfois un piano s’invite, parfois le rythme s’emballe pour nous faire du heavy speed avec de la grosse double à la batterie, vous l’aurez compris, cet album est riche et varié. Je n’oserais pas dire fourre tout, mais un peu. En réalité, leur volonté de faire un album un peu décalé avec des élements death, thrash ou "gothiques" -dans le sens metal du terme- arrive au final à nous dérouter voire à nous dégouter, car le tout est un patchwork assez décousu et indigeste.

La volonté est bonne, nous ne pouvons que les encourager à explorer d’autres pistes musicales, mais de grâce, sur des compos qui soient plus accessibles pour nos petites oreilles. A moins que le fan absolu de style progressif vous dise que cet album est magistral, je vous conseillerai d’attendre quelques années encore que le groupe se trouve et pose ses valises pour nous captiver de façon plus facile et encore plus moderne, pourquoi pas.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR