CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BIRDS OF PREY
The hellpreacher [ 2009 ]
CD (Durée : 40.38)
Style : Death’n’roll
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.relapse.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/birdsop
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 11 mai 2009 - Chroniqueur : GOHR
 

Un Rock’n’roll/métal ultra gras, une voix gutturale et une imagerie macabre, le ton est donné. BIRDS OF PREY est un groupe se situant très clairement dans la lignée de ENTOMBED. Cela pourrait être son point faible, mais il s’agit là pourtant de son point fort puisque les américains s’en sortent avec un album efficace et bien conçu.

Nous le comprenons dès la première écoute, BIRD OF PREY cherche nullement à être original. Les riffs sont dans l’ensemble très patauds et à chaque instant il semble que le groupe tente d’être plus lourd qu’au moment précédent. Aux guitares grasses et à la basse pesante (« Juvie » et son introduction sordide) viennent se greffer un chant et une batterie très énervée. Comme nous le disions auparavant, difficile ne pas penser à ENTOMBED, notamment à l’écoute des grognements du monsieur. Les solos de guitares sont simples, Rock’n’roll et clairement là pour gonfler la masse sonore et contribuer à l’atmosphère sombre. Finalement ce qui fait, la qualité de la musique, c’est surtout la qualité des riffs. Dans l’ensemble, ils sont assez percutants et piochent autant dans le Rock’n’roll, que dans le Thrash, voir le Hardcore. Certains plans m’ont d’ailleurs évoqué le culte « Rivers run red » de LIFE OF AGONY. Cela est en parti du au côté melting pot que constitue l’ensemble, ainsi que par l’atmosphère sinistre qui s’en dégage. D’ailleurs, nous frôlons même assez régulièrement le Doom, notamment lorsque le chanteur aborde les voix murmurées et les plans narratifs.
Les amateurs de technique n’apprécieront pas forcement cet album, car le tout est dans l’ensemble assez simpliste. Néanmoins, saluons le batteur qui parvient à créer une réelle dynamique et qui place à plusieurs reprises d’excellents plans, comme de discrets et efficaces contre-temps dans « Alive inside ! ».
Bref, ce qu’on retient de ce « Hellpreacher » c’est avant tout son côté radical et ses partis pris tranchés. L’écoute est agréable, quoique nous ne désirions pas le réécouter juste après. Néanmoins, BIRDS OF PREY propose un album qui a une couleur et émotionnellement il se passe vraiment quelque chose d’intéressant, notamment lors des passages les plus audacieux. Je pense aux moments ou le chanteur s’emballe et vomit véritablement sa rage, quitte à sacrifier quelques notes justes.

BIRDS OF PREY est de toute évidence taillé pour les amateurs de Death-métal à l’ancienne ou pour les fans de ENTOMBED. Certains y verront peut-être une copie impersonnelle, mais une écoute approfondie montre tout de même que le groupe a une personnalité propre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR