CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine XERATH
I [ 2009 ]
CD (Durée : 37.51)
Style : Metal experimental
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.candlelightrecords.co.uk
Contact groupe : http://www.xerath.net http://www.myspace.com/xerath
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 mai 2009 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Et là dans sa grande sagesse et toute puissance, Il dit « que la lumière soit », et la lumière fut! Allelujah! Et en plus, elle fut bonne. Véritable manifestation de la providence ou de la bonté des dieux de la musique, voici venir Xerath, projetant une luminosité nouvelle sur le petit monde du métal. Amateurs de nouvelles sensations, laissez tomber les produits laitiers et tentez l'expérience « I ».

Le titre de l'album serait il un hommage à Meshuggah et son EP « I »? vraisemblablement, puisque les comparaisons avec le groupe suédois ne s'arrêtent pas là, à commencer par le style. Xerath œuvre véritablement vers l'ouverture et le futur, en proposant un son résolument moderne, technique, où les aspects progressifs se lient de belles manière avec de magnifiques orchestrations. Si Meshuggah rencontrait Dimmu Borgir dans sa période actuelle?
Le mélange débouche sur des compositions variées proposant des ambiances aussi bien douces en envoutantes (« Nocturnum ») que des titres plus puissants, voir torturés (« Consequences »). En perpétuel fond sonore, les nappes de synthés demeurent des éléments prépondérants dans ces variations d'atmosphères ajoutant des touches de froideur ou au contraire créant, en alliance avec les guitares syncopées, des envolées symphoniques grandiloquentes et puissantes. Le chant death écorché rajoute un accent rugueux à l'ensemble, un ensemble n'hésitant pas à être complété par d'autres ajouts vocaux féminins ou de voix claires.
Assurément, « I » sait comment jouer avec les contrastes et les alliances sonores. Les transitions instrumentales (« Abiogenesis ») rappellent aux esprits les premiers amours de Xerath : la composition de bandes originales de film, un exercice jamais très éloigné, dans l'idée et non pas sur le rendu, de ce qu'avait proposé Diabolical Masquerade avec leur fameux « Death Design ». Réellement très inspirés, les musiciens viennent offrir ici un véritable petit bijou en matière de composition. Puissance, symphonie, torture, mélodie, tout s'allie avec maitrise le tout en révélant une recherche musicale évidente.
Il existe un groupe à découvrir et à ne pas oublier d'emporter dans ses bagages de vacances estivales, faites une place dans votre discothèque à la lettre X, Xerath saura y trouver sa place.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top