CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ULCERATE
Everything is fire [ 2009 ]
CD (Durée : 50.44)
Style : Death metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.willowtip.com/
Contact groupe : http://www.ulcerate-official.com http://www.myspace.com/ulcerate
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 mai 2009 - Chroniqueur : Chart
 

Le quatuor néo zélandais de ULCERATE est de retour pour un second opus dévastateur. Bien loin de la vague Death hardcore qui sévit en ce moment, ULCERATE s’affirme comme un groupe à part. « Everything is Fire » est loin des clichés du genre. C’est une véritable descente vers la noirceur la plus profonde. Les compositions sont rapides, techniques mais l’ambiance, elle, se rapproche plus du post core que du Death metal traditionnel. Les titres sont relativement longs, entre 5 et 8 minutes avec une multitude de changements. L’écoute de cet album est destinée à ceux qui auront l’audace d’appréhender un groupe difficile d’accès mais d’un intérêt certain.

L’album s’ouvre avec un « Drown within » aux relents post core très proches de l’ambiance d’un CULT OF LUNA mais en plus lourd, plus pesant, plus malade. Lorsque la batterie commence à partir dans le blast beat, la véritable identité du groupe se révèle. Les morceaux s’enchaînent sur des riffs en continuelle évolution. Rares sont les moments de répits, et lorsqu’ils arrivent enfin, comme sur « Caecus », c’est pour poser une ambiance encore des plus imposantes. « Tyranny » se fait la représentation de la lourdeur du groupe dans toute sa splendeur. Rares sont les morceaux qui arrivent à un tel degré de profondeur. On se dira que MORBID ANGEL est définitivement devenu old school à l’heure qu’il est et face à un titre comme celui là. Les guitares font un travail remarquable. Les moments où les guitaristes se retrouvent ensembles sur le même riff sont quasi inexistants. Les harmonisations sont constantes, parfois à la limite de la dissonance, c’est sans doute ce qui fait toute la richesse d’un album tel que celui-ci. Même après plusieurs écoutes intensives, on ne peut que continuer à découvrir de nouvelles mélodies, de nouveaux aspects qui nous avaient forcément échappés. Le chant guttural à souhait constitue un bon fil conducteur au milieu de ce flot bestial en imposant ses repères mélodiques et rythmiques.

La production de l’album est parfaitement adaptée au style. Le traitement est un peu old school, pas très propre mais vraiment efficace, surtout en ce qui concerne la batterie. Cela a pour effet de renforcer ce sentiment de malaise constant. Même si vraisemblablement l’enregistrement s’est fait dans de très bonnes conditions, on sent que le travail n’a pas été orienté vers une qualité impeccable. Mais c’est ça qui fait la force d’un bon album, ce sont les aspects imparfaits du son qui rendent l’ambiance si prenante. L’identité quelque peu chaotique du groupe est parfaitement mise en valeur par cette production.

« Everything is Frire » est à rangé du côté des albums à ne pas laisser entre toutes les oreilles. Bien plus malsain que n’importe quel album de Black Metal tout en conservant l’énergie du Death metal, cet album a de quoi s’imposer par sa lourdeur, son originalité et sa puissance.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ULCERATE - Of fracture and failure ULCERATE - Shrines of Paralysis

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top