CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BLUTKLINGE
Call Of The Blackened Woods [ 2008 ]
MCD (Durée : 40.39)
Style : Black Metal
Informations :digipack version
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/wwwplattenfirmade
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 juin 2009 - Chroniqueur : Locust Star
 

Dans la famille Black Metal, l'adolescent de la famille c'est le Black Metal Dépressif. En effet, c'est souvent lui qui se réfugie à l'ombre d'une table de pique-nique du parc municipal pour composer des odes pessimistes à la vie, la mort, la nature (et autres conneries) à l'aide de sa guitare qu'il a reçu comme cadeau de Noël de la part de son tonton. Alors parfois l'adolescent grandit et produit des albums d'une grande beauté sombre, comme Nyktalgia, le vieux Forgotten Tomb et Sterbend, mais dans certaines circonstances maudites il reste cet adolescent aussi inspiré qu'il est heureux de vivre alors même qu'il est adulte... Cette bien triste histoire c'est celle de HK, de son one-man band Blutklinge et de son précédent EP « Call Of The Blackened Woods » que vient de ressortir le label Ewiges Eis en version digipack avec un titre supplémentaire... Oh oui. Une bien triste histoire.

Je tiens tout d'abord à vous prévenir que ce que vous allez lire est très différent des autres chroniques que vous liriez au hasard sur la toile à propos de "Call Of The Blackened Woods". Je ne vous cache pas que la plupart des critiques l'encensent de toutes parts, or j'ai été bien surpris de le découvrir puisque cet EP transpire littéralement le foutage de gueule. Ca commence tout bonnement dès le premier arpège ma foi fort plat et toute reverb dehors, poursuivi avec une guitare saturée qui rate le départ avec le premier coup de grosse caisse. Le ton est donné...
Des leads ici et là tentent de cacher le vide inhérent des riffs qui se suivent parfois sans queue ni tête (« Einsamkeit ») et cette formule se répète sans fin tout du long de COTBW. Le tout est en tout cas très cohérent: du côté de la batterie, c'est plutôt sans appel puisque le charme d'une boîte à rythmes pour ce genre de musique m'échappe encore... Quant à la basse c'est vite vu puisque HK a préféré ne pas en enregistrer, un choix qui aurait pu s'avérer justifié si la distorsion de la guitare n'avait pas eu ce son si synthétique. La voix étant mixée largement en avant, je vous conseille d'apprécier les voix criardes blindées d'effets crados (comme cet effet « cave lugubre » d'un goût certain). Je passe sur le solo insipide de « Call Of The Blackened Woods » et la non-inspiration scandaleuse de « Die Lichtung » qui se permet tout de même 10 bonnes minutes d'interlude composée uniquement avec ce bon vieux synthé offert lui aussi à Noël, mais celui d'avant (ça s'entend parce que HK sait mieux en jouer que de la guitare...). Au sujet de la piste supplémentaire « Einsamkeit », elle ne nécessite aucun commentaire supplémentaire tant la recette change à peine... Dire que j'ai espéré l'espace d'un instant à une reprise de Sterbend, mais non.

Inutile d'en rajouter quarante-cinq couches, le message est passé. Ce cd impressionne par l'ennui qu'il procure et la maladresse de son interprétation... La non-inspiration est ici sublimée à un point tel que cela en est comique. Malheureusement, le but de HK était de provoquer la tristesse chez l'auditeur... Dans un sens, c'est réussi s'il vous coûte plus que le prix de l'artwork qui est à mon grand regret le seul et unique élément réussi de « Call Of The Blackened Woods ».
Chers lecteurs, ma conclusion sera brève mais sans appel: Passez votre chemin.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR