CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEFAILLANCE
Contemplation Misanthropique de l'Humanité [ 2008 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 30.01 - Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.myspace.com/wwwplattenfirmade
Contact groupe : http://idealist-media.com/defaillance http://www.myspace.com/defaillancedepre
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 juin 2009 - Chroniqueur : Locust Star
 

Nul ne reste de marbre à l'écoute d'un album envoûtant et mystérieux comme « Filosofem » de Burzum... Que l'on aime la présence macabre qui flotte tout le long de l'album ou qu'on la trouve simplement chiante comme la pluie, les avis sont tranchés. C'est probablement le type de réaction que doivent susciter les deux doux dingues de Defaillance (Black Wood Majesty et SelfM), avec le très éthéré « Contemplation Misanthropique de l'Humanité », véritable immersion froide et désespérée « Comme une lame glissante sur un corps gémissant », comme dirait d'ailleurs ce grand romantique de Black Wood Majesty...

Alors que certains groupes de Black Metal comme Endstille, Balrog et bien d'autres font le choix de déchaîner une musique à la violence sourde, agressive et brutale, Defaillance puise sa force dans la musique ambiante, un tempo lent et hypnotique et l'ajout de sons synthétisés dans son Black Metal. Nul blastbeat ne rythme CMH de ses attaques incisives et c'est la douceur d'une boîte à rythmes réverbérée et d'une basse ronde qui tiennent lieu en tout et pour tout d'élément rythmique le long de ce disque. Les arpèges de guitare saturées prennent décisive, partagée avec soin avec un synthétiseur lancinant égrainant ses nappes d'orgue planantes... Ma comparaison avec Burzum était peut-être un peu facile mais elle est loin d'être innocente, surtout lorsqu'on entend cette voix écorchée, placée loin derrière le mix et scandant parcimonieusement des paroles, somme toute, incompréhensibles... Mais je vous sens déjà sceptiques... Encore un groupe sans personnalité? Un ersatz de Burzum de plus? Je vous rassure tout de suite, malgré la comparaison Defaillance distille en trente minutes de mélancolie son propre univers où souffrance, dépression et patati et patata croisent le fer avec une musique des plus justes. La densité du son de CMH plonge l'auditeur dans un monde à part, angoissé et mystérieux, d'où l'on ne ressort pas indemne...

En somme, CMH n'applique en rien une quelconque recette innovante mais n'a pas non plus l'audace de vouloir enfoncer des portes déjà ouvertes par le passé. Un son honnête servant donc un voyage dans une obscurité dévorante, c'est là tout ce que Defaillance a à offrir... Mais c'est déjà beaucoup et l'album devrait trôner en juste place parmi vos Xasthur, Silencer et autres Nyktalgia. Et puis si vous vous ennuyez libre de vous réécouter la discographie de Blasphemy juste après, hein...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut