CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EX DEO
Romulus [ 2009 ]
CD (Durée : 61.47)
Style : Death mélodique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.nuclearblast.de
Contact groupe : http://www.myspace.com/exdeo
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 juin 2009 - Chroniqueur : PK
 

Que fait Maurizio Iacono quand il s’ennuie? Il nous crée un projet parallèle à Kataklysm dans lequel il fait jouer tous les membres de ce groupe (de session compris, puisque même le bassiste également membre de Martyr est de la partie) puis il y adjoint un clavier (issu lui de la formation Blackguard) et appelle ses potes Nergal (de Behemoth avec qui Kataklysm a longuement tourné), Karl Sanders (Nile) et Obsidian C. (Keep of Kalessin) pour faire de courtes apparitions.

Contrairement à ce que pourrait faire penser le casting, nous n’avons pas droit ici à un Kataklysm bis, sinon pourquoi faire cet album sous un autre nom! « Romulus » comme son nom l’indique est en effet davantage un concept album basé sur la légende d’un des deux frères fondateurs de Rome. L’ambiance est donc épique à souhait et musicalement nous sommes plus proches de Amon Amarth que du Death brutal auquel nous ont habitués les Canadiens. Toutefois rendons à César ce qui est à César, car si le style est différent, la marque de fabrique des musiciens reste belle et bien présente, surtout lors de certains breaks ou dans quelques mélodies. L’album est justement très riche en mélodie, et les nombreuses alternances vocales de Maurizio plongent parfois la musique de Ex Deo dans un registre plus Black métal. D’ailleurs la présence du synthé va également dans ce sens et certains passages sont dignes de Dimmu Borgir.
Je ne m’étendrai pas sur la technique irréprochable des musiciens que tout les métalleux ont déjà pu apprécier au sein de Kataklysm (si ce n’est pas le cas, honte à vous!), les rythmes étant ici plus posés et l’ensemble plus mélodique, on imagine l’exécution limite trop facile pour eux. La production quant à elle est ultra léchée et la présentation assez soignée.

Pas franchement révolutionnaire (on préfèrera quand même Amon Amarth qui maîtrise le Death épique mieux que quiconque), Ex Deo a le mérite d’utiliser un thème peu exploité dans le monde du Death métal et par la même assez original. La prestation impeccable et les mélodies efficaces à souhait finiront de convaincre les plus sceptiques et finalement seuls ceux qui s’attendent à un copié / collé de Kataklysm risquent d’être déçus.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EX DEO - Caligvla EX DEO - The Immortal Wars

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top