CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MADDER MORTEM
Eight ways [ 2009 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 65.16 - Style : Metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.peaceville.com
Contact groupe : http://www.maddermortem.com/ http://www.myspace.com/maddermortem
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 juillet 2009 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

Evolution? Ou mutation? Le futur est en marche, cueillant de plein fouet Madder Mortem qui pour leur 5ème réalisation se propulsent vers une densité sonore novatrice et avant gardiste. Une multitude de voies s'ouvrent ainsi sur un bien nommé « Eight ways » dont la simple présentation en format promotionnel a déjà de quoi faire pâlir bon nombre d'artwork; comme quoi certains labels prouvent qu'il est encore possible de procéder autrement que par la solution de facilité du mp3...

Il aurait d'ailleurs été dommageable pour Madder Mortem d'introduire leur disque autrement qu'avec une présentation soignée car de facilité sur Eight ways, il n'y a point. Laissant bien loin leur atmosphérique initial, les norvégiens semblent avoir été frappés par une nouvelle grâce de l'inspiration pour cette fois ci composer un album de métal progressif des plus originaux. « Formaldehyde » en ouverture pose ainsi les nouvelles bases de Madder Mortem : une touche jazzy plus ou moins présente selon les compositions, des guitares puissantes s'étalant parfois en un rideau plus dense, une voix forte et chaleureuse, mais qui sait aussi se faire plus douce (ou moins douce...) et d'excellentes parties à la basse, instrument judicieusement utilisé et présent tout au long de l'album. Pour le coté progressif, les norvégiens optent pour un jeu sur les rythmes et les textures, plus que sur un aspect totalement déstructuré ou que sur un étalage technique particulier. Les plans syncopés aux guitares s'alternent alors de parties mélodiques et un chant qui au départ se lance posément peut soudainement prendre une teneur plus violente...trop peut être? Car même en étant averti, plus d'un sera surpris par le coté « gueuleuse » ( parfois difficilement supportable, à noter sur « Different kind of hell ») d'une chanteuse qu'il sera nettement plus agréable d'apprécier dans ses apparitions plus posées. Au fil de l'écoute, Eight Ways gagne progressivement de plus en plus de dixièmes sur sa note final, avec l'apparition de titres particulièrement splendides (« The flesh, the blood and the man », « Life lust and liberty ») parfaitement dosés et introduisant une multitude d'éléments sonores.

Difficile, à part ces apparitions vocales déconcertantes, de pouvoir reprocher quoique ce soit à Madder Mortem qui visiblement a bien mouillé le maillot lors de son travail sur Eight Ways. Bel artwork, production au top, originalité maximum, technique maitrisée et surtout, énorme travail de composition, si tout le monde attachait autant de crédit à la musique, le débat sur l'avenir du disque n'aurait pas lieu d'être.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MADDER MORTEM - Desiderata MADDER MORTEM - Red in tooth and claw MADDER MORTEM - Mercury 20th anniversary


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut